Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 Hello dad, i come into your life. ft. Malek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 20/10/2016
Messages : 11
La monnaie anglaise (£) : 0

Hello dad, i come into your life. ft. Malek, Lun 31 Oct - 22:14


Munie de l'adresse et du nom et prénom du père biologique de Jaden, la possibilité de retrouver le père du petit garçon n'était plus qu'une question de temps...
C'était risqué, certes, mais Elena qui prenait à coeur de s'occuper de l'enfant tenait vraiment à faire cette surprise au petit garçon. Aussi, sans le prévenir de l'endroit où ils allaient, elle l'avait aidé à préparer un sac à dos avec quelques petites choses à grignoter pendant le trajet, et bien évidemment, son document d'adoption. Curieux, le petit garçon avait bien évidemment cherché à deviner où elle l'emmenait, mais jamais il n'avait visé juste. Lui pensait qu'elle l'emmènerait dans un parc d'attractions pour quelques jours, ou bien qu'ils changeaient de maison... Dès lors, il avait été bien surpris lorsque l'adulte s'était arrêtée devant une maison assez grande en lui disant qu'ils étaient arrivés. Intrigué, le petit garçon s'était tourné vers elle pour l'interroger. « On est où? » Il reçu alors de sa part un sourire alors qu'elle jouait les mystérieuses. « Je te laisse deviner... Mais pour t'aider, je dirais que c'est quelqu'un que tu as très envie de connaître...» Jaden lui adressa alors un sourire mi ravi, mi intrigué, n'osant trop y croire, alors que son regard pétillait d'excitation. « On est chez mon vrai papa et ma vraie maman? » Avec un large sourire, elle hocha la tête positivement, mais le petit garçon paru soucieux soudainement et effaça son sourire alors qu'il baissait son regard vers ses mains qu'il cacha dans les manches de son sweat, tout embarrassé par ce qui était en train de se passer. Avec une petite mine il repri alors la parole. « Je veux rester avec toi... On peut faire demi tour et rentrer à la maison? » Surprise par cette remarque, l'adulte avait alors cherché à comprendre, tout en gardant son coté maternel pour rassurer le petit garçon. « Qu'est ce qui se passe, Jaden? Tu n'es pas content? C'est ce que tu voulais, non? Voir ton papa et ta maman...» Oui, c'est ce que le petit garçon désirait, mais cette grande maison lui fait peur. Et puis, il ne sait pas comment la rencontre va se passer, et immanquablement, il appréhende. C'est d'ailleurs pourquoi il interroge à nouveau l'adulte à ses cotés « Tu veux bien venir avec moi? » Doucement, elle lui adresse un petit sourire. Elle comprends ses inquiétudes. Elle même aussi est inquiète mais tâche de ne pas lui montrer. « Je t'accompagne jusqu'à la porte si tu veux. J'ai écris une petite lettre à l'intention de tes parents, tu pourras la leur donner dès qu'ils t'ouvriront, tu verras, ça va aller. Je resterais dans les environs un peu de temps, et s'il y a un souci, ils ont mon numéro de portable, je leur ai écris que s'ils le souhaitaient, ils pouvaient m'appeler pour que je vienne te chercher. Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer. » Le petit garçon voudrait bien la croire, mais tout cela lui fait peur et il sent les larmes rouler sur ses joues. L'adulte sort alors de la voiture et vient lui ouvrir pour le blottir tout contre elle afin de le rassurer. Tout va très vite pour le petit garçon. Deux jours auparavant, il subissait encore les coups de colère de son beau-père et à présent, il est prêt à rencontrer ses parents biologiques pour la première fois. Du haut de ses sept ans, tout cela lui fait vraiment très peur, mais il peut compter sur Elena pour le rassurer et quelques instants plus tard, ils se retrouvent tout deux devant la porte d'entrée. Jaden ne pleure plus mais ses yeux restes rougis par les larmes. Dans une main, il tient la lettre écrite par sa voisine et cette dernière lui passe son sac à dos sur les épaules avant de se mettre à sa hauteur avec un petit sourire.  « Tu es prêt? » Prenant son courage à deux mains, le petit garçon hoche la tête positivement et l'adulte se redresse pour remonter vers sa voiture. Le coeur battant, il sonne à la porte, ne sachant pas trop où tout cela va le mener. Il est seul désormais, Elena vient de repartir. Il entend d'ailleurs au loin le bruit du moteur de sa voiture qui s'éloigne lentement. Et des pas qui se rapprochent de la porte d'entrée. Dans quelques instants, il va être confronté à son papa. A sa maman. Peut-être aux deux. Dans quelques instants, il va pouvoir voir à quoi ils ressemblent... Et bien que le petit garçon ne soit pas du genre timide en général, là, angoissé par la rencontre qui s'annonce, se sentant complètement déstabilisé, il ressert machinalement la lettre que sa voisine lui a donnée, se sentant plus que jamais vulnérable, alors que dans sa tête, il entends encore la voix de l'adulte qui l'a amené jusque là et qui lui répète d'un ton rassurant: « Tout va bien se passer...» Et doucement, en prenant une profonde inspiration, il tente de s’en convaincre alors que la porte fini par s’ouvrir doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: Hello dad, i come into your life. ft. Malek, Sam 5 Nov - 3:02

 
Hello dad, i come into your life.
La soirée de la veille n’avait pas été de tout repos pour toi. C’était l’une de ces soirées où se mélange drogue, alcool et sexe. Ce n’est pas rare que les autres t’aperçoivent à ce genre de fête. Même qu’en vérité, tu en es un habitué. Mais hier, tu avais de quoi à oublier. De quoi à te pardonner, même si en vérité, tu n’y pouvais rien. Tu as été dans le mensonge total depuis sept ans. Depuis ces années, tu étais convaincu que le meurtrier de Sara était Raphaël, son meilleur ami et accessoirement l’un de tes très bons amis également. Quelle fut la surprise lorsque l’on t’avoua qu’en vérité, ce n’était pas Raphaël au volant de cette fichue voiture qui a happé mortellement ta copine, enceinte de huit mois. Grossesse qu’elle ne t’a jamais dit d’ailleurs. Tu fus estomaqué, choqué, mais tu t’es senti tout de suite comme le pire des imbéciles d’avoir douté ne serait-ce du meilleur ami de Sara. Il était là pour la protéger et il lui a dit à de nombreuses reprises de ne pas le suivre qu’ils allaient se voir le lendemain. Après tout, comment aurais-je pu le savoir qu’il n’était pas responsable, alors qu’il accepta le blâme à la place de se crétin de William. Cet imbécile qui se l’est coulé douce pendant des années, s’étant délecté de voir un de ses bons potes rentrer en prison pour un crime, alors que c’est lui qui aurait dû plaider coupable. Tout ça pour une foutue carrière sportive qui n’a jamais débuté au final. Alors oui, hier, tu es sortie, ayant besoin d’évacuer le trop-plein d’informations reçues au cours de ces dernières semaines. Tout ce que tu voulais était d’enfin connaître une vie de paix où tu pourrais vivre ta vie comme tu l’entendais sans avoir de mauvaises surprises à tous moment. Est-ce que c’est trop demandé ? Et là, tu ne parles pas du fait que tu aies couché avec Raphaël, sur la banquette arrière de ta voiture pas plus tard que la semaine dernière. Ce mec qui tu étais supposé détester plus que toi, même s’il était innocent. Oui détester simplement parce qu’il fait partie du collège ennemi au tien. Mais ça, c’est une autre histoire…

Donc, il n’est pas nécessaire de dire qu’aujourd’hui, tu n’avais pas le moral pour sortir à l’extérieur de cet appartement que tu partages avec ta sœur jumelle. En fait, en plus de ne pas avoir le moral, tu n’avais pas la tête à cela. En fait, la gueule de bois se faisait ressentir depuis que tu t’étais réveillé, il y a peut-être une heure. Il faut dire que tu ressembles à une larve, avachi sur ton canapé, enroulé dans ta couette à regarder des séries complètement inintéressante passant à la télévision. Par chance que ta sœur ne soit pas là. Tu aurais sans doute droit à une maman poule qui prendrait un peu trop soin de toi et te couvrais comme si tu avais trop besoin d’aide. Or, tu sais très bien te débrouiller seul, tu n’as besoin de l’aide de personne. Tu as vingt-cinq ans, ce qui veut dire que tu es majeur et vacciné. Tout ce que tu avais besoin aujourd’hui, c’est avoir la paix et pouvoir passer ta journée complète à lézarder sur ton canapé à la recherche d’un petit confort pour te remettre de ta soirée d’hier. Sauf que cela ne semblait pas être possible. En effet, puisque quelqu’un eut la brillante idée de venir te dérager lors de cette journée de remise en forme.


Près à éclater la tête de cette personne, dans la mesure du possible vu ton état, tu soupiras lourdement et t’avanças vers la porte d’entrée te trainant les pieds sur le sol. Qui était ce bon à rien qui venait te déranger ? Une fois arrivé à la porte, tu l’ouvris le visage rempli de haine, les sourcils froncés et tomba nez à nez avec un petit bonhomme. C’était quoi ça ? Un scout qui voulait te vendre du chocolat ? Pas intéressé. « J’peux t’aider petit ? » lui demandas-tu, t’apprêtant à refuser quoi que ce soit sortant de sa bouche. Tu n’as pas envie de voir des colporteurs cogner à ta porte. Tu as autre chose à fouetter. Tu regardas donc le gamin plus attentivement et ton souffle se coupa, devant certainement blême et cela n’avait rien à voir avec ta soirée de la veille. Non, ce petit garçon devant toi te faisait penser à Sara. En fait, il était son portrait tout craché. Toute sorte d’émotions se faisait ressentir en toi et tu ne savais plus quoi faire, ni quoi dire. Ne voulant tout de même pas lui faire peur, tu te forças à reprendre une respiration normale, faisant de ton possible pour lui sourire. « Tu cherches tes parents ? Tu veux les appeler ? » ajoutas-tu, retrouvant peu à peu l’usage de la parole, tout en prenant la position du petit bonhomme pour avoir un peu plus son hauteur. Ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas être lui, il doit y avoir une explication.

   roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 20/10/2016
Messages : 11
La monnaie anglaise (£) : 0

Re: Hello dad, i come into your life. ft. Malek, Sam 5 Nov - 20:22


Pourquoi Elena n'avait pas voulu rester auprès de lui au lieu de le laisser seul comme elle l'avait fait? Sa présence aurait au moins réussi à rassurer le petit garçon et au moins, il n'aurait pas à faire face en solitaire à un parfait inconnu. Certes, c'était son père, mais quand même. Comment l'adulte allait-il prendre le fait que le petit garçon revienne dans sa vie alors que de toute évidence, il ne voulait pas de sa présence auprès de lui? Allait-il se fâcher? Ou bien accepter de le rencontrer et ainsi faire plus amples connaissances avec son fils? Du haut de ses sept ans, le petit garçon espérait fortement que son père opterait pour la seconde solution. Jaden voulait vraiment savoir qui il était vraiment. Et surtout, comprendre pourquoi il l'avait placé en adoption. Il ne lui en voulait pas, au contraire, car il avait été heureux avec les Ashwood. Mais à présent qu'ils n'étaient plus de ce monde et que tout avait été de travers pour l'enfant, ce dernier avait manifesté le désir de connaître ses origines. Et alors que la porte s'ouvrait, ce n'était plus qu'une question de secondes.

Ce qui frappa en premier le petit garçon fut l'expression du visage de l'adulte qui eu don de faire reculer Jaden d'un pas. Ce genre de regard, il le connaissait bien, c'était celui que lui adressait son beau-père lorsqu'il avait fait une bêtise, ou du moins lorsqu'il jugeait que l'enfant en avait fait une. Et dès lors, le doute avait envahi le petit garçon qui baissa aussitôt le regard, comme s'il avait fait une bêtise. Et à ses yeux, il en avait fait une belle. Ce n'était pas une bonne idée de venir ici, il n'aurait jamais dû le faire. Même s'il savait qu'Elena était absente, pas vraiment rassuré à l'idée de se retrouver seul avec l'adulte, il avait détourné le regard un instant de ce dernier pour regarder dans la direction qu'avait prise Elena, quelques instants plus tôt. Elle aurait dû l'attendre dans sa voiture, ou bien un peu plus loin... Si elle l'avait fait, Jaden ne se serait pas fait prier pour la rejoindre et lui demander de l'emmener ailleurs. Il voulait voir à quoi ressemblait son père, il l'avait vu, hors de question d'attiser sa colère en restant ici. Immanquablement, il s'était attendu à l'entendre lever la voix sur lui, habitué à ce genre de comportement qui faisait suite à cette expression de visage et aurait tout donné pour pouvoir disparaître à l'instant, mais ce n'était pas son beau-père qui se trouvait face à lui. C'était Malek. Et dès lors, le petit garçon avait été agréablement surpris par le ton qu'employait l'adulte avec lui. Contrairement à ce qu'il avait pensé, Malek ne semblait pas lui en vouloir, celà s'était entendu dans le son de sa voix lorsqu'il s'était adressé à lui, et dès lors, Jaden se risqua timidement à relever les yeux vers lui, impressionné tout de même par l'homme qui se trouvait devant lui. Se contentant de le regarder, rien était sorti de sa bouche et pour cause, Jaden était complètement destabilisé. Mais il fallait qu'il se reprenne, pour rien au monde il ne souhaitait que l'adulte referme la porte et que leur discussion en reste là. Il s'en voudrait si cela arriverait. Il fallait qu'il ose, il fallait qu'il parle, il fallait qu'il prenne son courage à deux mains et ne pas rester planté là. Par expérience, il savait que ce n'était pas une bonne idée de faire cela, car agir de cette façon faisait souvent sortir de ses gonds son beau-père...

Immanquablement, tout le ramenait à son beau-père et pour lui, tous les adultes qu'il croisait risquaient de se comporter de la même façon avec lui. C'est pourquoi, pour éviter de subir sa colère, il s'était efforcé de se reprendre rapidement, en restant tout de même à distance de l'adulte face à lui. « Tu peux m'aider seulement si tu t'appelles Malek. Moi je m'appelle Jaden. Et je suis désolé si je viens te déranger, je te demande pardon. Mais c'était important. » Oui, c'était vraiment important pour lui de le voir. Doucement, s'efforçant de paraître plus à l'aise qu'il ne l'était, il lui adressa un petit sourire en le dévisageant inlassablement, comme s'il cherchait à imprégner dans sa mémoire les moindres traits de son visage. Il avait souvent essayé de s'imaginer à quoi pouvait bel et bien ressembler son vrai père, et il devait se rendre à l'évidence : son imagination avait été loin de se montrer réaliste. Malek, c'était tout le contraire de ce qu'il s'en était imaginé. Mais il n'en était pas déçu, bien au contraire. Alors que l'adulte se mettait à sa hauteur, le petit garçon, lui, resta à distance, en soutenant son regard avant de le détourner une nouvelle fois pour faire glisser de son épaule la bretelle de son sac à dos et posa ce dernier par terre pour l'ouvrir et en sorti son document d'adoption pour le tendre à l'adulte face à lui. « C'est toi qui a rempli ça? J'ai plus de parents, mes parents adoptifs sont partis dans le ciel et celui qui s'occupait de moi, il peut plus le faire parce qu'il était méchant avec moi. J'ai plus personne maintenant. C'est pour ça que je suis là... J'avais envie de voir mon vrai papa et ma vraie maman avant de devoir aller habiter dans une autre maison. » Et d'ailleurs, cela, il le redoutait plus que tout. Là pour le moment il était chez Elena, donc tout allait bien. Mais il ne pouvait s'empêcher d'appréhender le moment où il aurait droit à une autre famille. Si quelqu'un voulait bien de lui en fait, car de ça, il n'en était pas certain. Son beau-père l'avait tellement descendu qu'il songeait presque ne mériter personne pour s'occuper de lui. Car après tout, comme ce dernier le lui avait souvent répété, même ses vrais parents n'avaient pas voulus de lui. C'était des mots blessants que Jaden avait toujours gardé en lui. Et c'était sans doute ces mots là qui l'avaient poussés à vouloir voir ses parents pour comprendre le pourquoi du comment ils l'avaient laissés. Et il était bien décidé à avoir des réponses. Mais en attendant, un mystère restait à éclaircir, et timidement, Jaden se fit à nouveau entendre. « Elle est où ma maman? » Curieux, il se risqua un instant à tourner le regard vers l'intérieur de la pièce, dans l'espoir de la voir apparaître. S'il y avait bien quelqu'un qu'il avait autant hâte de voir que son père, c'était bien elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: Hello dad, i come into your life. ft. Malek,

Revenir en haut Aller en bas
 
Hello dad, i come into your life. ft. Malek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ MAGDALEN STREET :: ✻ LES HABITATIONS-
Sauter vers: