Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 Un plus un fait parfois trois - Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Un plus un fait parfois trois - Julian, Sam 19 Nov - 22:42

Une nouvelle fois j’attendais que le résultat s’affiche et une nouvelle fois un petit plus bleu s’afficha. J’en étais à mon troisième test de grossesse et il allait falloir que j’arrête de nier l’évidence. La réponse était devant moi, évidente, je n’avais pas simplement un peu de retard mais j’attendais bel et bien un bébé. J’allais devenir une maman, un bébé grandissait déjà dans mon ventre. Je reposais le test de grossesse et le fixais, je ne savais pas ce que j’allais faire mais ni comment j’allais l’annoncer à Julian. Mais je savais une chose, oui une seule. Je savais déjà que je voulais le garder cet enfant, je n’avais pas de famille, pas biologiquement en tout cas mais j’en voulais une alors ce bébé deviendrait ma famille, avec ou sans père. Je construirais ma petite famille que rien ni personne ne pourrait me retirer, avec Julian dans l’idéal mais sans lui si besoin. J’aimais Julian mais je ne voulais pas lui imposer un enfant, nous étions jeunes alors s’il ne voulait pas de ce bébé, je le laisserais partir, ce serait dur mais je le ferais car je pouvais comprendre. Il est vrai que devenir parent, à notre âge n’étais pas un choix anodin, ce serait beaucoup de changement et de responsabilité mais moi j’étais prête à assumer. Ma main se posa sur mon ventre et un sourire se dessina sur mon visage, j’allais avoir un bébé et je trouvais ça fantastique, un jour, bientôt, je tiendrais ce petit bout dans mes bras. J’entendis la porte de notre appartement s’ouvrir et rangeais subitement le test. Je retirais ma main et me relevais pour aller accueillir « Julian ? je dois te parler ? » Je ne voulais pas lui cacher ça, autant en parler au plus vite. Je l’embrassais avant de prendre sa main, je ne pouvais empêcher la mienne de trembler, oui j’avais peur de sa réaction, je ne voulais pas perdre l’homme que j’aimais.  


Dernière édition par Hermione L. Sullivan le Dim 20 Nov - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la merton hall
✻ bizut de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 18/11/2016
Messages : 331
La monnaie anglaise (£) : 1112

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 0:48


Un plus un fait parfois trois

J'avais, finalement, finit ma journée. J'avais hâte de rentrer et être auprès de ma belle. Je pris ma voiture et conduisis jusqu'à notre chez nous. Après avoir stationné la voiture, je me précipitai vers la porte de notre appartement. Je pris mes clefs et déverrouillai la serrure. Puis, J'ouvris. À peine entré, elle me dit qu'elle fallait qu'elle me parle. Normalement, cette phrase n'était jamais bon signe, mais j'essayai de ne pas trop m'en faire en lui disant. « Salut à toi aussi » lui dis-je avant que l'on s'embrasse comme à notre habitude. Au moins, par ce baiser, je savais que je n'avais rien fait de mal. J'avais, peut-être, trop regarder de série téléviser avec ce genre de thème. Que voulez-vous ? Si grand-maman adore ce genre de chose, je n'avais pas le choix.

Elle me prit la main. Elle tremblait. Mon inquiétude refit surface. Qu'avait-elle à me dire pour être si stressé ? Je lui touchai la joue de mon pouce. « Qu'est-ce qui se passe ? » Je la regardai avec toute mon affection. « Tu sais que tu peux tout me dire ? »

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 1:24

Gardant ma main dans celle de Julian je vis bien que je l’avais un peu effrayé, c’est vrai que ma phrase pouvait sonner comme une phrase de rupture ou une chose de ce genre mais ce n’en était pas une. Enfin pas directement, ça finirait ainsi si jamais il ne voulait pas de ce bébé, car je n’avorterais pas alors forcément si lui ne voulait pas et moi si, on devrait se séparer. Je croisais son regard et je me sentis rassuré, j’avais confiance en lui, je l’aimais il m’aimait et je sentais que ça allait bien se passer. J’espérais qu’il serait heureux, autant que moi, je voulais vraiment fonder ma famille avec lui et j’espérais aussi que mon bébé puisse avoir un père. De nouveau je l’embrassais doucement avant de murmurer « Je sais bien et je t’aime pour ça » Je l’emmenais doucement vers le canapé et je le fis s’asseoir avant de me blottir contre lui. Je ne savais pas trop comment commencer alors je sortis le test que j’avais mis dans le tiroir avec précipitation. Je lui donnais le bâtonnet avec le petit plus bleu. Je le laissais prendre l’objet dans ses mains et attendis sa réaction anxieuse. Alors qu’il découvrait ce que c’était je me mordillais la lèvre et m’écartais un peu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la merton hall
✻ bizut de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 18/11/2016
Messages : 331
La monnaie anglaise (£) : 1112

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 2:29


Un plus un fait parfois trois

Il sembla que je fus capable de calmer ses peurs, car elle m'embrassa doucement et me répondit qu'elle le savait et m'aimait pour cela. Je lui souris affectueusement. « Je t'aime aussi. » Il y avait de ces moments où je me demandais comment une si superbe femme pouvait m'aimer. Disons que je ne suis pas le genre de personne qu'on remarque en premier. Pourtant, c'était mon petit coeur.

Elle m'emmena doucement vers le canapé et elle me fit asseoir. Puis, elle se blottit contre moi. Je l'entourai de mes bras et déposa un baiser au sommet de sa tête. Puis, elle se dégagea pour aller prendre quelque chose dans un tiroir. Je levais un sourcil me demandant ce qu'elle cherchait. Mione me donna ce qu'elle y avait pris. Il s'agissait d'un test de grossesse et il était positif. C'était comme si tout s'arrêta. Moi-même, je ne bougeai plus. Ça me prit un certain moment, avant que je revienne à moi. « Tu... Tu es enceinte ? » J'eus un peu peur, car les souvenirs des disputes de mes parents et tout cela me revint en tête. Je ne savais pas quoi lui répondre. J'optai pour une question. « Tu veux faire quoi ? » Il n'y avait pas de raison de s'affoler. Je devais comprendre tout ce qui se passait.

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 13:21

J’eu soudain peur, Julian était comme en beug sur ce test, il ne disait rien et moi, ça me faisait peur, ça me terrorisait. Je lui lançais des regards se voulant perçant, je voulais qu’il parle, qu’il me dise quelques choses, même des reproches, ça m’irait. Mais il fixait le test sans un mot et mon cœur battait de plus en plus vite. J’avais peur de sa réaction, s’il finissait par s’énerver ? Finalement il prit la parole, pour me demander la confirmation de ce qu’il voyait, était je vraiment enceinte. Je lui répondis d’une petite voix « Oui, j’ai fait trois tests pour être certaine » Un peu excessif certes, surtout en sachant que j’avais déjà pas mal de retard mais je voulais être fixé et ne pas lui annoncer ça si c’était une fausse alerte. Sa réaction m’intriguait, il ne le prenait pas mal mais ni bien non plus, il semblait accuser le coup mais ne pas réagir plus que ça. Il finit par me demander ce que je voulais faire moi. Ma main se reposa tendrement sur mon ventre même si celui-ci était toujours plat, maintenant je savais que je portais un bébé, notre bébé et je ressentais le besoin de faire ce geste, pour le protéger. Je finis par regarder Julian « Peu importe ce que toi tu veux, moi je le garde. Avec ou sans toi je serais maman, je l’aime déjà ce petit bout et puis… » Je pris une inspiration avant de lui dire « Je veux fonder ma famille, car je n’ai pas de vraie famille, je ne te l’ai jamais dit mais j’ai été abandonné par mon père biologique, je suis née en Roumanie mais j’ai été adoptée » Je lui avais toujours caché ça car j’en avais honte, mon père m’avais laissé devant un orphelinat car il ne voulait pas de moi.  Je caressais une nouvelle fois mon ventre « Je ne lui ferais pas ça, jamais »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la merton hall
✻ bizut de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 18/11/2016
Messages : 331
La monnaie anglaise (£) : 1112

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 15:04


Un plus un fait parfois trois

Elle avait fait trois tests. Tout devint plus réel et une certaine peur monta en moi. Je décidai de lui demander ce qu'elle comptait faire. C'était elle qui portait l'enfant. C'était donc elle de juger ce qui serait le mieux. Enfin, c'était toujours ainsi que j'avais vu les choses. Puis, elle n'avait pas quinze ans comme ma mère à ma naissance. Je la vis porter sa main vers son ventre plat. Je sus à ce moment qu'elle allait le garder. Elle me dit qu'avec ou sans moi, elle le garderait et qu'elle l'aimait déjà. Je ne pus m'empêcher de faire un léger sourire. Le lien d'une maman était plus fort que tout. Puis, elle marqua une pause au milieu d'une phrase. Elle prit une inspiration qu'elle voulait fonder sa famille, car elle n'avait pas de vraies familles. Elle avait été adoptée et il était hors de question qu'elle lui fasse vivre la même chose. Je hochai la tête. « Tu feras une formidable maman » lui dis-je en lui prenant la main et la caressant. Je le pensais. Je restai un petit moment ainsi. Puis, je la lui lâchai pour faire rejoindre mes deux mains et regarda ailleurs. « Mais... Je... » Je baissai la tête. « Je ne crois pas être à la hauteur... » Je fermai les yeux revoyant, par le fait même, mon père bourré et ma mère droguée et moi, me cachant. « Je ne veux pas qu'il ait mon enfance. » J'avais peur de ressembler à mes parents. D'accord, ils s'étaient rattrapés, mais ça leur avait pris des années.  

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 16:03

Mes peurs furent confirmées par sa tête quand j’annonçais que je voulais le garder. J’allais me retrouver seule avec mon bébé, il allait me laisser. Je comprenais, il ne voulait pas d’un bébé maintenant, nous étions jeunes mais au fond de moi j’espérais qu’il me dirait le contraire. Je me fis violence pour ne pas pleurer devant lui, je ne voulais pas le faire culpabiliser, après tout il était libre de faire ses propres choix. Je caressais un peu plus mon ventre, nous allions nous retrouvez à deux, j’allais tout faire pour que ce bébé soit heureux et jamais je ne l’abandonnerais, s’il allait grandir sans père, je lui offrirais une mère forte. Il me dit que je serais une bonne mère et je souris tristement, lui aussi serait un bon père je n’en doutais pas mais de toute évidence il ne voulait pas essayer. Je l’entendis me dire qu’il avait peur de ne pas être à la hauteur. Je lui répondis « Tu n’es pas ton père et je ne suis pas ta mère, avec nous il n’aurait pas cette enfance, mais je ne veux pas que tu te sentes coincé » Je me levais les larmes aux yeux « Je t’aime Julian mais j’aime aussi ce bébé, il mérite de vivre alors je m’en sortirais seule. Puisque tu ne veux pas de lui, tu ne veux plus de moi » Je pris mes clés en soupirant « Je vais chez ma sœur, je chercherais un appartement pour lui et moi » Je lui lançais un regard emplis de tristesse puis enfilait ma veste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la merton hall
✻ bizut de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 18/11/2016
Messages : 331
La monnaie anglaise (£) : 1112

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 18:58


Un plus un fait parfois trois

"Tu n'es pas ton père et je ne suis pas ta mère... Comment peut-elle en être sûre. Il est le seul modèle que j'ai eu" pensais-je. Elle me dit qu'elle ne voulait pas que je me sente coincé. Ce n'était pas ça. Je ne crois pas que je me sentirais comme ça, mais être père ne s'apprends pas dans les livres. Oui, j'avais été dans des programmes comme celui de grand frère et m'étais occupé du bien de plusieurs, mais ce n'était pas la même chose lorsqu'il s'agissait de son propre enfant. Elle me dit qu'elle m'aimait, mais qu'elle aimait aussi ce petit être qui grandissait en elle. Elle renchérit en me disant que puisque je ne voulais pas de lui, je ne voulais plus d'elle. J'étais sans voix. Puis, elle prit ses clefs et me dit qu'elle allait chez sa sœur le temps qu'elle se trouve un appartement. Tout s'était passé si rapidement. C'était comme si j'avais été témoin de la vie d'une personne et que je n'avais aucun pouvoir. Qu'allais-je faire ? Je ne savais plus où j'en étais.

Je reviens à moi. Je me levai d'un et allai à ses côtés. Je lui pris la main dans laquelle elle tenait les clefs. « Ne décide pas pour moi... S'il te plaît. » Je la regardai droit dans les yeux. Je lui pris tranquillement les clefs de sa main. « Je ne veux pas qu'on se chicane. Je ne veux pas que tu... Je veux dire que vous partiez. » Je ne voulais pas non plus que ça se termine comme ça. C'était beaucoup trop triste et amer.

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 21:12

Je vais partir, ça déchire mon cœur mais je le dois, il ne veut pas de notre bébé et moi si. Je ne laisserais pas mon bébé, je ne vais pas avorter, hors de question. Et je ne laisserais pas mon bébé dans un orphelinat, je ne ferais pas l’erreur de mes parents. Je sers mes clés dans mes mains, je n’ai pas envie de le quitter, pas comme ça. Je ne veux pas briser notre histoire mais pourtant entre mon bébé et lui, j’ai choisi. Je le regardais me rejoindre, je le laissais serrer sa main autour de la mienne et plantais mon regard dans les yeux, je ne comprends pas. Il me demande de ne pas choisir pour lui, je n’ai pas l’impression que c’est ce que je fais mais peut être que si. Je veux juste ne pas compliquer les choses, je ne veux pas qu’il me voit avec un gros ventre, oui je ne veux pas qu’il souffre c’est tout, ça part d’un bon sentiment. Je l’aime alors je pars. Je lui lance un regard et quand il me dit qu’il ne veux pas qu’on s’engueule et que je reste. Enfin qu’on reste, le bébé et moi. Je murmurais « Tu es certain ? enfin tu as compris hein ? Je veux ce bébé, plus que tout, je l’aime autant que je t’aime et je veux que toi aussi » Je caressais sa joue « Je sais que tu as peur, mais je suis là, tu seras un bon papa »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

✻ bizut de la merton hall
✻ bizut de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 18/11/2016
Messages : 331
La monnaie anglaise (£) : 1112

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian, Dim 20 Nov - 22:27


Un plus un fait parfois trois

Elle me demanda si j'étais sûre de ce que je voulais et de ce que cela impliquait. Je hochai la tête. Puis, elle voulait que je l'aime autant qu'elle. Je lui souris. Aimer, je savais très bien faire ça parce que j'aimai les gens avec leurs qualités et leurs défauts. Bien souvent, je les passais avant moi. Elle me caressa, alors, la joue et me dit de ne pas avoir peur, qu'elle était là et que je ferais un bon papa. Elle avait confiance en moi et il était vrai qu'avec qu'elle, être parents semblait super. Je lui souris. Je glissai l'un de mes bras autour de sa taille pour la rapprocher de moi et l'embrassai.

« Je ferrai de mon mieux, promis » lui dis-je en entrelaçant nos doigts de ma main libre. « Comme tu l'as dit, je t'ai. C'est tout ce qu'il me faut... Enfin, je veux dire, toi et ce petit être. » Je m'étais repris, car ma grand-mère m'avait toujours dit qu'il fallait aussi parler à l'enfant. On ne le voit pas, mais il est là et il entend. Peut-être pas à ce temps-ci, mais cela m'était égale. « Alors, est-ce que vous restez ? »

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: Un plus un fait parfois trois - Julian,

Revenir en haut Aller en bas
 
Un plus un fait parfois trois - Julian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Si ce n'est pas déjà fait
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» [LCDJ] L'Union fait la Force V, 24-25 avril, Ormes (45)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ FLASHBACK & FLASHFORWARD-
Sauter vers: