Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 Just a cigarette - Elliott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Just a cigarette - Elliott, Dim 20 Nov - 0:35

Une soirée, encore une, j’étais sortie quasiment tous les soirs cette semaine-là.  Alors quand on m’avait proposé cette soirée, j’avais un peu résisté auprès de mes amis, mais après tout j’étais dans la confrérie la plus fêtarde de la fac alors je n’étais pas bien crédible quand je protestais. Mes amis savaient en jouer. Et puis bon l’ambiance à la maison n’était pas forcément des plus agréable alors j’avais donc cédé et nous étions partis en vadrouille, tout d’abord chez une de mes amies, ou nous avions commencé ce petit jeu un peu idiot du je n’ai jamais puis devant la pénurie d’alcool nous nous étions rendu en ville. Nous avions écumé quelques bars pour finir dans celui-là, qui n’avais pas grand-chose de différent hormis une petite piste de danse sur laquelle mes amis semblaient prendre plaisir à danser. Moi je n’aimais pas ça, pour plusieurs raisons, la première étant que je n’aimais pas me retrouver collé à des parfaits imbéciles qui puait l’alcool mais la seconde et la principale était que bien que rétablie, je ne tenais pas toujours super bien sur mes jambes. C’était l’héritage de l’accident de voiture, ça et la perte de ma petite fille bien sûr. La rééducation m’avait aidé à remarcher normalement mais par moment ça ne suffisait pas. Si je dansais, je savais bien que je m’écroulerais sur la piste car ma jambe droite me ferait défaut et il était hors de question pour moi de me ridiculiser de la sorte. Je laissais donc mes amies danser et sortait de ce bar, je n’avais pas tellement envie de rester là à les regarder draguer de sombre inconnu qu’elle mettrait surement dans leur lit avant d’oublier leur nom et ne plus jamais les voir. Je fouillais mon sac à la recherche de mon paquet de cigarette mais quand je le trouvais je poussais un grognement, il était vide. Je jetais le paquet vide et regardais autour de moi à la recherche d’une âme charitable. Au final je vis un homme en train de s’en allumer une. Je l’abordais en souriant « Excuse-moi, tu pourrais me dépanner ? J’ai finis mon paquet et j’aurais bien besoin de fumer un peu » Je lui fis un grand sourire implorant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Just a cigarette - Elliott, Dim 20 Nov - 11:55



Il était 20:00 quand Elliott se pointa dans le bar de Cornmarket Street, pour rejoindre des connaissances qu'il avait fait il n'y a pas longtemps. Parfois il faut se faire un peu violence pour entretenir sa vie sociale, même quand il s'agit d'aller dans l'un des lieux les plus branchés et visités de la ville. Évidement un bar situé dans la rue la plus commerciale attire beaucoup de monde un samedi soir, ce qui a tendance à révulser le jeune homme. Elliott n'aime pas ce genre de bar, sans personnalité, avec des sons banales, des barmans banales, des clients banales... ici les conversations sont les même. Ca papote, ca se moque, ca se juge, ca danse aux yeux de tous pour se faire remarquer, ca cherche l'attention, ca pue la tristesse. 22:00, les personnes que Elliott a rejoint décide d'aller en boîte de nuit, «Elliott tu viens ? » « Non, merci.. » « Allez viens on va s'amuser ! » « Je pense que je vais rentrer... » Décus les personnes quittèrent le bar, laissant Elliott au milieu de la foule, comme anesthésié par toute cette agitation. Il ne reverra certainement plus ces personnes, ce n'étaient que des rencontres qu'il avait fait à des soirées précédentes, elles ne lui manqueront pas.

Sa bouteille de bière à la main, le jeune homme observe la foule silencieusement, dans un moment de déconnexion totale. C'est comme s'il n'entendait plus le bruit, ne ressentait plus les gens qui le bousculaient, à la fois perdu et concentré, dans la recherche d'un sens à tout ca, de ce monde grouillant autour de lui. Une main sur son bras le sortit brusquement de ses divagations, c'était une jolie blonde, ivre et n'ayant plus la notion des distances, qui tenta une approche séductrice, bien trop rentre-dedans à son goût. « On se connait ? Tu me dis quelque chose... Oh mais tu ne serais pas le mec des poteries là ?? oh avec des copines on se demandait bien ce que tes mecs pouvaient faire d'autres... haha » Elle tenta vivement d'attraper Elliott par sa chemise pour le tirer un peu plus vers elle, mais bien trop craintif et surpris il repoussa la jeune fille, sans agressivité, mais un brin perturbé. « Faut que j'y aille.. » Dit-il, mais à vrai dire dans son fort intérieur il était déjà parti depuis longtemps.

Elliott laisse sa bière à une table et rejoint rapidement la sortie. Arrivé dehors, ahhh, l'air frais, la délivrance. Il était resté deux heures dans ce p*tain de lieu clos. Le froid du soir d'automne gagna rapidement les os du jeune homme, qui se revêtit aussitôt de son long manteau marron, avant de sortir un roulé de sa poche. Il l'alluma et d'un geste de soulagement il porta le roulé à ses douces lèvres charnues, puis expira lentement en tendant son regard au plus loin possible. En tournant la tête pour observer ses camarades fumeurs il vit une jeune femme sortir du bar, elle cherchait quelque chose dans son sac, il l'a regardait attentivement, il l'avait déjà observé à l'intérieur. Celle-ci s'approcha de lui pour lui demander une cigarette avec un petit sourire implorant. Un bref sourire s'esquissa aux coins de ses lèvres, toujours pré-occupé par ce qu'il venait de vivre. Sensible garçon. Il chercha quelque chose dans ses poches et en sortit du tabac et des feuilles à rouler.

« Tu sais rouler ? »

Lui dit-il, les lèvres un peu pincées dans un sourire complice, tout en lui brandissant les outils. Puis tandis qu'elle commençait le travail, il marqua un temps de silence en l'observant, et reprit,

« J't'ai vu au bar, tout à l'heure... T'avais pas l'air à ta place. Je me trompe ? »

Sa phrase était plutôt indiscrète pour une première rencontre, mais bien qu'Elliott est un garçon très doux et respectueux, dans ses relations il n'a jamais réussi à être conforme, tout son authenticité réside dans sa manière d'entrer si rapidement dans l'intimité des gens. Bien évidement ses approches n'ont pas toujours été appréciées, certaines personnes se sentent très vite pénétrées, mais il n'y peut rien s'il voit et ressent des choses qui vont au delà du simple visible. Sa sensibilité ira toujours par delà le paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Just a cigarette - Elliott, Lun 21 Nov - 9:57

Je me sentais beaucoup mieux ici que dans cette salle, il faisait très chaud là-dedans. Mais j’avais besoin de fumer et je n’avais plus rien. Heureusement je n’étais pas du genre timide et je ne fus pas coincé, j’allais naturellement vers un mec qui fumais et qui avait l’air plutôt sympa, histoire de ne pas me prendre un refus. Elle sourit quand il lui tendit du tabac et des feuilles avant de lui demander si je savais rouler. Je pris le tout et sourit amusée « Je suis une pembroke ! » Façon subtile de suggérer que je ne fumais pas que des clopes standard et que donc rouler était un peu une seconde nature pour moi, peut-être pas à ce point ok mais je me débrouillais très bien. Comme pour démontrer mes dires je me mis à rouler, rapidement j’obtenais ce dont j’avais tant besoin et je lui retournais son paquet et ses feuilles « Merci » Je sortis mon briquet de ma poche et allumais ma clope. Je tirais dessus et poussais un soupir de soulagement, avant je n’étais pas aussi accroc mais depuis l’accident, ça me faisait tellement de bien.  Je le regardais quand il me parla, il m’avait vu au bar. Je grimaçais quand il me fit remarquer que je n’avais pas l’air très à l’aise là-dedans. Je grimaçais « Nan pas vraiment, disons que y’avait pas de type qui attirais mon attention » Je tirais de nouveau puis repris « Et les filles savent que je ne peux pas danser, mais elles en ont rien à foutre » Oui ça avait le don de m’agacer, on pouvait faire un tas de truc en soirée, pas forcément danser, sachant que je ne pouvais pas le faire on pourrait imaginer qu’elles feraient toute un effort mais nan. Je le regardais « Toi non plus tu n’as pas l’air d’avoir tellement envie d’y retourner nan ? » Oui là on semblait à égalité.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Just a cigarette - Elliott, Lun 21 Nov - 12:59

 

Quand la jeune inconnue lui répondit avec assurance par le fait qu'elle était une permbroke, Elliott hocha la tête en souriant tout en faisant tomber son regard à ses pieds. Ils se mordit doucement les lèvres, presque en riant cette fois-ci, silencieusement. Il n'avait jamais aimé la manière dont les gens peuvent se donner délibérément des étiquettes comme ca, et se conditionner à se comporter d'une façon particulière juste parce que l'étiquette l'impose.

« Ah... Une permbroke ? Tu m'as l'air inoffensive pour une permbroke. »

Lui dit-il, la regardant légèrement de biais, un sourire au coin des lèvres, l'air taquin mais la voix toujours aussi douce. Il ne cherchait pas à la provoquer, mais à détendre l'atmosphère. Évidement qu'il ne l'a connaît pas, et que d'un simple coup d’œil il ne pouvait pas savoir si elle est offensive ou non, si elle correspond bien à cette étiquette ou pas. Mais parfois, quand les choses semblent l'agacer, il y répond gentiment par le jeu.
Il l'a regarda très bien se débrouiller avec le matériel, qu'elle lui rendit rapidement et qu'il remit dans sa poche. A son « merci » il esquissa un sourire et hocha la tête façon révérence. Puis elle lui dit qu'il n'y avait pas de type qui attirait son attention ce soir, et se mit à se plaindre de ses amies qui l'avaient traîné ici en sachant qu'elle ne pouvait pas danser.

« Pourquoi ? tu as généralement besoin d'un homme pour t'amuser ? »

Le même sourire régnait sur le doux visage du jeune homme, parmi ses tâches de rousseur la taquinerie avait disparu, pour laisser place à une certaine empathie, non sans humour bien évidement.

« Dis que tu ne sais pas danser ca va plus vite ! »

La malice reprit place de plus belle, cette fois-ci il affichait un large sourire et les jolies rides aux commissures de ses paupières se plissaient pour afficher ses yeux rieurs et plein d'éclats. Un rire bref suivi d'une réponse à sa question.

« Oui. Je n'y retournerai pas. Je ne supporte pas cette ambiance, c'est tellement... Fade et insipide. Je fais des efforts mais là ça va contre ma nature. »

Il tira sur son roulé, le regard dans le vide, fixé devant lui.

« Je connais des bars qui sont tellement mieux. Qui ont une vraie identité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Just a cigarette - Elliott, Lun 21 Nov - 14:17

Je souris amusé quand il dit que j’ai l’air trop inoffensive pour une Pembroke, s’il savait… Je sais que je peux avoir un air tout gentil et innocent mais c’est seulement ça, un air, une façade. J’ai l’habitude avec mes parents après tout. Je ne lui réponds pas, je le laisse penser ce qu’il veut après tout, chacun ses opinions. Je continuais de fumer regardant le ciel, quand j’étais petite j’adorais regarder les étoiles mais là il y a trop de pollution lumineuse, alors on ne les voit pas, je suis un peu triste, en général ça m’apaise. Mais peu importe. Je fumais doucement et puis on continua la discussion, il sourit avant de me demander si j’avais besoin d’un homme pour m’amuser. Je haussais les épaules et lui répondit simplement « Pas forcément un homme, mais oui je n’ai pas envie de rentrer seule ce soir » Je ne voulais pas rentrer en fait, pour tomber sur Elios, très peu pour moi, pas que je ne l’appréciais pas mais c’était toujours compliqué de partager ma maison avec un homme qui n’était pas celui que j’aimais vraiment. Je terminais la cigarette et le regardais alors qu’il se mit à rire en me disant que je pouvais avouer que je ne savais pas danser. Je pris un air faussement choqué « Mais je ne te permets pas, je sais très bien danser ! » Et c’est vrai, je me suis tapé je ne sais pas combien d’heure de cour de danse étant petite, mais ils ne me seraient plus très utile aujourd’hui car ma jambe est trop faible. Mais ça je n’ai pas envie d’en parler plus que ça. Je finis par dire « Y’a juste trop de monde, on se marche dessus » Je cherche des excuses, peut être oui mais je n’ai pas envie de parler de cette jambe, de l’accident et du reste. Je l’écoute donc me dire qu’il ne compte pas retourner dans ce bar, je le comprends, c’est vrai qu’il n’est pas terrible, j’en ai fait des tas depuis mon entrée à l’université. Je lui accorde « C’est vrai que celui-ci est particulièrement pourris, j’irais bien voire ailleurs mais pas certaine que les autres veuillent décamper »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Just a cigarette - Elliott, Lun 21 Nov - 16:55



Elliott regardait la jeune étudiante dans les yeux lorsqu'elle lui avoua qu'elle n'avait pas envie de rentrer seule chez elle ce soir. Il avait envie de la comprendre, d'apprendre un peu plus à la connaître, savoir pourquoi ce besoin de compagnie, pourquoi ce besoin de sortir dans un bar quand visiblement on ne s'y sent pas à l'aise... Mais il se reteint de lui poser la question. Au lieu de ca il tira à nouveau sur sa cigarette en regardant ses pieds. Son regard était fuyant, vif, et perçant. A la fois craintif et en recherche de contact. Tout comme ses expressions faciales, il pouvait facilement passer du rire à l'air pensif, de la douceur à la fermeté. Ce soir il n'était pas au meilleur endroit pour se dévoiler réellement. Quelque chose l'empêcher d'être lui-même.

« D'accord d'accord je te crois ! »

Lui dit-il lorsqu'il aperçu les efforts et arguments qu'elle avançait pour lui prouver qu'elle savait bien danser. Il était amusé et ne chercha pas à la contredire ou à la provoquer plus que ça. Cependant il sentait bien qu'elle essayait de cacher quelque chose, que ces arguments n'étaient présentés que pour faire parade à une raison qui lui échappait totalement. Il observa la jeune femme un instant, comme dans un élan pour lui dire ou lui poser une question, mais finalement il n'osa pas s'aventurer là dedans. Si elle ne veut pas être honnête c'est qu'elle en a les raisons, et puis qui accepterait de se confier à un inconnu comme ca si facilement ?
« C’est vrai que celui-ci est particulièrement pourris, j’irais bien voire ailleurs mais pas certaine que les autres veuillent décamper »    Elliott resta un instant silencieux, à la fixer dans les yeux avec un sourire discret, puis lâcha un :

« Qu'est-ce qui t'empêche de décamper, toi ? »

Son regard s'intensifie, plongeant dans celui de la demoiselle.

« Tu me suis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Just a cigarette - Elliott, Ven 25 Nov - 13:01

Je soutins son regard quand je lui avouais ne pas vouloir finir la nuit seule, j’avoue ce n’était pas super classe mais je m’en moquais bien, je voulais juste chasser un tas de mauvais souvenir de mon esprit. Et faire le vide aussi car maintenant entre Elios et Julian, je ne savais plus où donner de la tête. Heureusement pour moi on change de sujet, on parle danse, pas mieux d’ailleurs mais on ne s’attarde pas sur le sujet. Je lui souris amusé quand il dit me croire. Je ris « Tu as intérêt ! » Je sens bien qu’il se pose des questions, c’est vrai que ma réponse était peut-être un peu trop appuyé, rapide, peut-être qu’on pouvait deviner que je n’avais pas spécialement envie d’en parler. Mais heureusement là non plus il n’insista pas. Pas envie de parler des garçons mais encore moins de cette jambe qui me fait défaut une fois sur deux. On discute du bar, ça je préfère et je lui accorde que ce bar est clairement l’un des pires que j’ai connus et j’en ai fait des bars pourtant. Quand il me demande pourquoi je ne lâche pas mes amis je hausse les épaules, pas envie d’avouer que je ne me sens plus très en sécurité seule dans la rue, si on me saute dessus je pourrais frapper, ça je gère mais pour ce qui est de fuir, je cours souvent depuis l’accident mais plus aussi vite qu’avant et surtout plus aussi longtemps. Quand il me propose de le suivre je lui accorde un grand sourire « Avec plaisir, tirons-nous d’ici » Oui mettons le plus de distance possible entre ce bar merdique et nous. Je ne sais pas pourquoi mais je fais confiance à ce mec et je le suis sans hésitation. « En fait moi c’est Hermione » Ouais je ne connais pas toujours le nom du mec qui est en train de m’entrainer je ne sais où. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Just a cigarette - Elliott, Ven 25 Nov - 18:39



Cette jeune femme avait visiblement un caractère fort intéressant et assez énigmatique qui commençait à intriguer Elliott. A vrai dire il en faut peu pour attirer l'attention d'Elliott, lui qui est toujours si curieux et avide de connaissance, toujours prêt à s'embarquer dans des aventures rien que pour savoir ce que ca fait, rien que pour l'expérience. Évidement c'est également ce trait de caractère là qui l'a mené à faire des erreurs, car même s'il est en générale clairvoyant il est aussi prit par ses envies et ses folies intérieures et qui le poussent à se défier lui-même. La fille lui dit « Tu as intérêt » et il se mit à rire, amusé de son petit côté piquant, il commençait à l'apprécier. Puis elle accepta avec plaisir de s'enfuir avec lui de cet endroit tout à fait banal et prévisible, ce qui l'enjoua encore plus.

« Super. » Dit-il avec évidence et nonchalance.

Il écrasa sa cigarette encore fumante brièvement et fit un petit signe de tête à la jeune fille en guise d'invitation à le suivre, avant de commencer à marcher. Il avait déjà quelques idées d'endroits en tête mais il ne voulait pas encore lui dire lesquels, histoire d'en faire une petite surprise. Il adore ce genre de chose, garder des tensions secrètes jusqu'à leur comble pour apprécier le moment venu. La jeune femme se présenta, elle s'appelle Hermione. Très joli prénom pensa t-il, un joli prénom pour une joli fille.

« Et moi Elliott. » Il sourit à la jeune femme tout en continuant de marcher direction Magdalen Street.

« Que fais-tu dans la vie Hermione ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
✻ bizut de la pembroke hall
✻ bizut de la pembroke hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/09/2016
Messages : 614
La monnaie anglaise (£) : 1673

Re: Just a cigarette - Elliott, Sam 26 Nov - 15:19

Je ris avec lui suite à ma petite menace quant au fait qu’il avait intérêt de me croire quand je disais savoir danser. En vrai il pouvait bien penser ce qu’il voulait, de toute façon qu’est-ce que je pourrais bien faire contre lui.  J’acceptais sans hésiter sa proposition d’aller ailleurs, n’importe où serait toujours mieux qu’ici de toute façon et je souris face à son super. Au moins une personne ce soir acceptait ma compagnie et ce n’était déjà pas mal. Je le suivis donc en souriant, j’étais heureuse d’avoir trouvé quelqu’un qui me comprenait un petit peu au moins.  Je ne savais pas où il m’emmenait, le savait-il lui-même ? Mais je m’en moquais bien, j’aimais les surprises. Je me présentais, je trouvais ça étrange de suivre ce type sans savoir au moins son prénom. Il me donna le sien.  Je le suivis toujours quand il me questionna.  « Je suis étudiante en médecine vétérinaire et en cinéma également, je ne suis pas encore certaine de ce que je veux faire de ma vie » Oui il était dur pour moi de savoir à quoi consacrer ma vie pendant autant d’année. J’avais déjà du mal à savoir quoi faire avec ma vie sentimentale. « Je joue dans une série aussi, histoire de payer quelques petits plaisir » Pour le loyer et la nourriture je pouvais compter sur mes chers parents mais je ne me voyais pas leur demander de l’argent pour les petits à cotés que je m’autorisais. « Et toi ? Je ne crois pas t’avoir déjà vu à la fac »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Just a cigarette - Elliott, Dim 27 Nov - 0:27

Elliott écoutait attentivement la jeune femme parler de sa vie étudiante et il fut surprit de son parcours et de la difficulté d'études qu'elle a choisi compte tenu quelle « ne sait pas encore quoi faire de sa vie ».

« Pour une fille qui ne sait pas ce qu'elle veut faire de sa vie du n'as pas choisi les études les plus faciles ! »

Puis il l'entendit dire qu'elle jouait dans une série pour gagner un peu sa vie, ce qui l'intrigua fortement.

« Ah ? Et quelle série ?  Tu es donc une actrice ! N'est-ce pas là dedans que tu aimerais faire quelque chose de ta vie ? » pour reprendre les mots d'Hermione.

Il amorça ses dires avec un petit airs malin et joueur, cette fille semblait avoir plus d'une corde à son arc et peut-être avait bien trop de possibilités et ne savait pas vers quoi se tourner. Ou bien est-elle peut-être une fille qui se cherche encore et qui n'a pas trouvé sa voie. Elliott a connu ca quelques années plus tôt, lorsqu'il était étudiant. Il revenait de la Bulgarie, la terre de son enfance où il y avait vécu toute sa vie, et ce changement, cette nouvelle ville, avait tout chamboulé en lui. En partant de la Bulgarie il avait perdu comme une partie de lui-même, ce départ avait été dû à la mort de son père qui laissa un vide difficile à combler. Il avait mit de côté la poterie sa véritable passion pour faire ses études, mais très vite il sombra dans un style de vie chaotique et mélancolique. Heureusement il avait la photographie pour le faire sortir de ses torpeurs, et c'est une fois le deuil terminé qu'il décida de quitter enfin ses études pour reprendre la poterie. Sa véritable vocation était là. Aujourd'hui il a bien plus de certitudes qu'avant, et il noue de relations beaucoup plus saines, bien que parfois il se laisse entraîner encore par des personnes malveillantes ou en besoin de soutien. Son bon cœur ne l'a pas toujours mené à de belles expériences et il est arrivé que son flaire ai été trahit.
A son tour la jeune femme lui demanda ce qu'il faisait dans la vie.

« Oh ca fait.. trois ans que j'ai arrêté les études. C'était pas pour moi. Rester assis sur une chaise pendant des heures, je ne comprends pas cette manière d'apprendre.. Je tiens une boutique de poteries et d'objets en céramiques dans George Street maintenant. Je ne pourrais pas rêver mieux, je gagne ma vie en faisant ce que j'aime le plus. »

En lui parlant de sa boutique le regard d'Elliott s'était tout de suite illuminé, un sourire sincère se portait à présent sur son visage, qui exprimait de la gratitude et de l'allégresse.

Arrivés à Magdalen Street Elliott tourna le pas vers des rues qui n'étaient habituellement que très peu fréquentées, et commença à s'engouffrer dans plusieurs ruelles en entraînant Hermione avec lui. Pour retrouver le chemin où Elliott allait l'emmener il fallait bien retenir les noms des rues car celles-ci se croisaient et se recroisaient, on allait dans le Magdalen inconnu... Heureusement aujourd'hui tout le monde possède un smartphone et saurait se retrouver sur une map google, mais Elliott n'a pas de smartphone, il a juste un vieux portable qu'il n'utilise que pour téléphoner et envoyer des messages, et il connaît pourtant bien ces rues car depuis petit son sens de l'orientation a toujours été bien travaillé et mit à l'épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: Just a cigarette - Elliott,

Revenir en haut Aller en bas
 
Just a cigarette - Elliott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» App 1817 (Cass Machiavèl) Visite de courtoisie ?
» Elliott - Safe and sound
» L'homme à la cigarette, X Files (W.B. Davis)
» [John Green] ♦ Nos étoiles contraires - The fault in our stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ CORNMARKET STREET-
Sauter vers: