Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 26/10/2016
Messages : 80
La monnaie anglaise (£) : 40

Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott), Mar 22 Nov - 19:35


Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa...

La journée avait été dure pour moi. Etre infirmière était le plus beau métier du monde selon moi mais il y avait tout de même pas mal d’inconvénients: je n'avais pas une minute à moi. Pas le temps de boire, de manger ou de m'asseoir. Dès qu'un patient sonnait, je devais vite intervenir mais certains abusaient et nous appelaient toutes les cinq minutes. Bref, j'étais usée. En finissant mon service, je raccrochais ma blouse avant de quitter l'hopital et de gagner ma voiture. Je soufflais un grand coup avant de consulter ma montre. Dix huit heures. Même si j'avais l'impression d'avoir travaillé vingt quatre heures et que j'étais sur les rotules, mon esprit vagabondait tout à coup en pensant à Elliott. Voici quelques semaines que je n'avais pas vu mon artiste préféré et l'idée d'aller lui rendre visite m’apparaissait tout à coup. Je gagnais rapidement George street en passant par les grands axes de la ville avant de passer rapidement à la supérette. Elliott habitait un superbe appartement juste au dessus de son atelier de poterie et je n'avais eu aucun mal à trouver une place où me garer devant chez lui. En bas de l'appartement, une bouteille de vin à la main, j'appuyais sur la sonnette avant d'attendre qu'Elliott m'accueille.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott), Mar 22 Nov - 23:40

 


Il est 17:50 quand Elliott arrêta de faire marcher son tour, il avait assez travaillé l'argile pour aujourd'hui. Le mardi sa boutique n'étant pas ouverte, est un jour consacré au repos, mais Elliott ne considère pas la poterie comme seulement un travail ou une vocation, c'est une passion, un amour profond qu'il voue pour l'art de mettre les mains dans l'argile et d'en faire quelque chose de beau et d'utile. Sans compter le plaisir et l'apaisement que ca lui procure à chaque fois qu'il s’assied devant son tour, qui glisse ses mains sur cette terre souple et mouillée, qu'il façonne avec tellement de facilité et d'habilité. Aujourd'hui Elliott a créé des pots, des soucoupes, des tasses, des verres... Il a enfourné quelques pièces, sculpté des vases après cuisson, formant des multiples motifs très élégants et aériens. Ce qu'il aime le plus, c'est creuser des dessins d'oiseaux sur ses vases, des envolées, des plumes, des ailes... La plupart de ses pièces sont faites pour être vendues dans sa boutique, et les plus belles œuvres en céramique y sont également exposées, pas à vendre mais en réserve d'être un jour exposées dans un vernissage. Vernissage qui aura lieu très bientôt, il en a le projet depuis un certain temps déjà, et assez de pièces absolument divines et délicates à dévoiler au monde.

Les mains toujours pleines d'argile, celle-ci ayant séché sur sa peau, il prend les clefs de son atelier avant d'appeler son petit chat roux d'un ton calme et affectueux.

« Hep, Allez tu viens ma belle ? Mais oui tu es gentille... Tu es le plus gentil des chats toi. »

Sa petite chatte qui était restée auprès le lui tout ce temps, stoppe sa toilette habituelle et viens se frotter gaiement et impatiemment aux longs jambes de son ami chère. Elliott s'accroupit un instant pour lui donner quelques gratouilles et caresses bien méritées, puis se relève et suivi par la boule de poils il ferme l'atelier rejoint son appartement en montant les escaliers.
Aussitôt arrivé il se déchaussa, remplit le bol de Billie avec des croquettes et s’avança vers son tourne-disque pour y placer un vinyle. Un mix Jazzy/Blues où l'on y retrouve des artistes fantastiques tels que Ray Charles, Louis Armstrong ou Billie Holiday, des musiques qui font vibrer le sang du jeune homme. Le disque se met à tourner, faisant crépiter délicieusement le son de la première musique qui s'impose : « Georgia on my mind » de Ray Charles, et tandis qu'Elliott se rend compte qu'il n'a pas lavé ses mains encore pleines d'argile, et qu'il n'a pas enlevé son tablier noir, lui également tapissé de tâches et d'éclaboussures, la sonnerie de l'appartement retentit. Elliott re-descendit alors des escaliers, ouvra la porte de l'immeuble et découvrit au pas de la porte le petite cadeau de noël avant l'heure : le joli minois d'Anastasia, une bouteille de vin à la main.

Elliott ne pû cacher sa surprise et son plaisir, un large sourire s'affichant sur son beau visage recouvert de tâches de rousseur.

« Ana ! Quel plaisir... Je ne m'attendais pas... Entre ! »

Il l'a guida jusqu'à l'appartement, referma derrière elle et n'attendit pas qu'elle le fit pour lui enlever courtoisement sa veste/manteau de ses épaules et la/le poser au porte-manteau.

« Comme tu peux le constater je ne suis pas présentable... Je ne voudrais pas te toucher et tâcher tes jolis vêtements alors je reviens dans deux minutes. Je vais poser mon tablier et me laver les mains. »

ll partit donc dans la salle de bain et dans l'élan il lâcha :

« Fais comme chez toi, comme d'habitude ! »


Effectivement ce n'était pas la première fois qu' Anastasia venait chez lui, et son appartement est bien le dernier endroit où l'on ne peut pas se sentir chez soi. Tout son intérieur respira la chaleur et l'apaisement. Cela va des couleurs qui sont chaudes et tendres, aux matériaux nobles tels que le bois, la pierre ou la céramique parce qu’évidement tout son appartement est recouvert de pièces de poteries. Et enfin jusqu'aux odeurs, car cela sent le café chaud, le parfum boisé et musqué, puis le tabac quand on se rapproche de la table basse. Et puis, comptons enfin les douces musiques sorties du tourne-disque qui enveloppe tout l'intérieur d'une ambiance sensuelle et exquise, propice à l'ivresse. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 26/10/2016
Messages : 80
La monnaie anglaise (£) : 40

Re: Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott), Jeu 1 Déc - 17:32


Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa...

Lorsque j'avais rencontré Elliott, j'avais été surprise par sa douceur. Il n'était pas comme certains hommes. Et pour détecter cela, j'avais du flair. Si Elliott avait été un artiste arrogant, froid et collant, j'aurais rapidement coupé les ponts avec lui! C'était donc avec grand plaisir que je lui rendais visite ce soir. Lorsqu'il m'accueillait, avec son tablier et ses mains remplis d'argile, j'affichais un sourire. Evidemment, il n'avait pas chômé aujourd'hui dans son grand atelier. J'entrais, Elliott retirait délicatement ma veste pour l'accrocher au porte manteau avant de s'excuser. Je lâchais un petit rire. « Oui, je t'en prie! Tu viens de finir de travailler apparemment, je ne te dérange pas j'espère? » La décoration de l'appartement m'éblouissait à chaque fois. C'était à la fois lumineux, vaste et à la fois original et chaud. Je prenais une claque de sensations à chaque fois que je pénétrais dans ce lieu. Je me permettais d'ouvrir la bouteille de vin afin de laisser les saveurs de ce bon cru se développer. J'aimais boire du vin au gout assez prononcé, une manie que j'avais hérité de mon père à ce qu'il paraît... Je faisais quelques pas dans le grand appartement lumineux d'Elliott avant de prendre place sur le sofa et d'attendre mon ami.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
CITIZEN ✻ habitant d'Oxford
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/11/2016
Messages : 101
La monnaie anglaise (£) : 88

Re: Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott), Ven 2 Déc - 18:26

Elliott lavait soigneusement ses mains et grattait le reste d'argile qui avait séché dessus, puis il appliqua une crème hydratante sur elles. Il s'entre-massait ses mains, faisait toujours très attention à elles puisque ce sont ses premiers outils de travail, et l''argile a tendance à les assécher. Souvent elles sont rugueuses, il ne prend pas toujours le temps de faire attention à l'état de sa peau, étant très manuel il est toujours en train de créer, construire, réparer des choses. Mais comparé à la rugosité de ses mains son touché, quant à lui, est empli d'une délicatesse et d'une douceur son nom. Ceci apporte alors à cette dualité un contraste exquis à ressentir, tel un délicieux mets sucré-salé.

« Tu ne me déranges pas du tout Anastasia, ta présence m'est toujours... Si agréable. »

Lui répondit-il en revenant dans le salon après avoir enlevé son tablier, un sourire charmant affiché sur ses lèvres.  Il admira la jeune femme s'asseoir sur son canapé, puis reprit parole en se dirigeant vers la cuisine.

« Je venais juste de terminer en fait... Je m'avançais juste sur quelques commandes. »

Il s'avança vers les placards et avec habileté en sortit deux verres à pieds puis alla s'installer près de la jeune femme.

« Ahh du vin rouge, ça te ressemble bien. Tu permets ? »

Il prit la bouteille et servit la jeune femme puis son verre. Il porta le verre près de son visage et commença à observer calmement Anastasia, assise près de lui. Il la trouvait belle, intrigante.

« Alors dis-moi, que me vaut l'honneur de ta présence ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott),

Revenir en haut Aller en bas
 
Une muse n'est jamais sans son artiste et vice versa... (Elliott)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus jamais sans Jamait !
» La pluie c'est jolie mais jamais sans parapluie
» Jamais sans ma disquette, mon cv ...
» Jamais 2 sans 3.
» Les jeux snes import jap même sans comprendre le jap?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ GEORGE STREET :: ✻ LES HABITATIONS-
Sauter vers: