Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 our lips are burned by coffee. (elspeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
✻ membre de la merton hall
✻ membre de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/09/2016
Messages : 969
La monnaie anglaise (£) : 645

our lips are burned by coffee. (elspeth), Mer 7 Sep - 14:58

our lips are burned by coffee.

       

La sonnerie annonçant la fin des cours te fit sourire, tu étais plutôt impatiente de terminer ta journée. D’ailleurs, chose assez exceptionnelle qui dût en surprendre plus d’un, tu fus l’une des premières personnes à quitter la salle de classe. D’ordinaire, tu étais plus celle qui restait en dernier terminant de prendre des notes ou même à discuter avec le professeur pour avoir un peu plus de détails à noter. Certains te traiteraient de lèches-bottes, toi tu te voyais plus comme quelqu’un de précis. Tu voulais du détail et c’était toujours important d’avoir le plus d’informations possibles. Tu te passas une main dans les cheveux alors que tu regardais l’écran de ton téléphone. Tu étais à la sortie du bâtiment, t’étant légèrement écartée afin de ne pas être trop bousculée par la foule qui sortait de la grande porte. Tu attendais quelqu’un. Espeth pour être plus précise. Vous vous étiez envoyées quelques messages et ensemble, vous vous étiez mises d’accord sur un rendez-vous. Amical bien entendu. Un bon café après ces heures d’études ne pouvait qu’être appréciable surtout lorsqu’il était bu en compagnie d’une amie. Du moins, tu croisais les doigts pour qu’elle soit dans un bon jour sinon l’après-midi risquait d’être haut en couleur. Te tu passas la main dans les cheveux en soupirant doucement. Elle n’avait tout de même pas oublié ?

Alors que tu naviguais sur ta liste de prénom dans ton répertoire, une silhouette aux cheveux bruns s’approcha de toi et ce fut lorsque son ombre se fit remarquer que tu relevas la tête. « Elspy ! » dis-tu avec un grand sourire, coupant ainsi ton téléphone. « J’ai bien cru que tu m’avais oublié. » Un rire s’échappa de tes lèvres avant de la crocher par le bras et de prendre la direction de la ville, quittant ainsi l’université. « Alors comment s’est passée ta journée ? » Autant commencer déjà à discuter pendant que vous faisiez la route, d’une cela rendrait le chemin moins longs et de deux, cela allait éviter aux blancs de s’installer. Ce n’était jamais agréable. Une fois arrivé, tu ouvris la porte laissant passer la demoiselle en te courbant légèrement, riant doucement à ta propre bêtise puis tu entras à ton tour. Il y avait un peu de monde mais par chance, une table près de la fenêtre était libre et ce fut rapidement que tu t’installas à l’une des chaises de celle-ci. « Enfiiiin ! » Tu t’étiras doucement avant de regarder la jeune femme qui t’accompagnait. « J’ai bien besoin d’un café très fort, ce dernier cours m’a achevé ! »


(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Mer 7 Sep - 16:08

our lips are burned by coffee.

       

Ce cours est infernal.
À peine est-elle entrée dans la classe qu'elle se sent oppressée par la tension entre les étudiants et les étudiantes. La professeure est emmerdante et très ennuyante, et les autres ne cessent de papoter entre eux comme s'il s'agissait de rien du tout. Tandis qu'Elsy, elle, essaie de se concentrer pour pouvoir avoir de bonnes notes. Rendre papa et maman fiers, c'est son but. Reprendre la compagnie de son père d'une main de fer, c'est sa destinée.
Alors qu'elle s'affère à prendre des notes, la professeure leur dit que le cours est terminé - avec quinze minutes de retard ! Bordel, elle a rendez-vous avec Zoëlia en plus, et cette dernière va la tuer si elle ne se pointe pas. La Vanderbilt se précipite hors de la classe avec tous ses livres sous le bras et les balance dans son sac, pour ensuite aller les fourrer dans sa chambre et se changer rapidement. Il commence à faire froid, l'automne s'installe et le temps est pluvieux. La belle grimace et enfile un débardeur et un cardigan, l'un blanc l'autre bleu, et un jean qui moule parfaitement ses fesses et ses jambes.

Elle enfile des bottes à talon aiguille qu'elle adore et qu'elle porte très souvent, noires et lacées, parfaites. Elle prend son sac à main Prada et de suite, elle se met en direction du Starbucks d'Oxford.
Elle a besoin de caféine - d'une très grande dose, parce que sinon, elle sent qu'elle va très rapidement s'effondrer sur le sol et ce ne serait pas très joli à voir. La jeune femme soupire en regardant l'heure sur son iPhone 6S, et sourit en voyant sa belle amie qui l'attend toujours. « Zoë ! Je suis désolée, ma conne de prof nous a retenus plus de quinze minutes ! », s'excuse-t-elle piteusement en faisant la moue. La rouquine la laisse entrer en premier en se courbant légèrement et le rire la prend. « J'aime avoir les gens à mes pieds. », fait l'héritière, le sourire aux lèvres. Elle s'étire un peu aussi en voyant Zoëlia faire et elle hoche la tête avec les propos de la rousse. « J'suis levée depuis 5h30 pour terminer mes devoirs, parce que j'ai encore dû surveiller Edel. J'suis crevée. » Sa jumelle ne lui laisse aucun répit. Elle enchaîne les fêtes, les mecs et les conneries. Elle avance un peu avec la file en se tournant vers son amie. « Et toi, tes cours se passent comment? Et ta journée? » Heureusement qu'Elspeth est de bonne humeur malgré tout, aujourd'hui, parce que son rayonnant sourire trône sur ses lèvres.


(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
✻ membre de la merton hall
✻ membre de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/09/2016
Messages : 969
La monnaie anglaise (£) : 645

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Mer 7 Sep - 16:58

our lips are burned by coffee.

       

Tu étais quelqu’un de studieux, il n’était pas rare de te trouver avec ton bloc note en train d’écrire dans un couloir ou même à la bibliothèque. Tu avais ce goût de perfectionnisme, sûrement dû au faîte que tu voulais prouver à ton entourage que tu étais capable de grande chose. Qu’il était possible de réaliser ses rêves si on s’en donnait la peine. Et pour en donner, tu en donnais. Tu pouvais t’y consacrer nuits et jours pour obtenir satisfaction. Mais pas aujourd’hui. Cet après-midi était réservé à l’une de tes amies, cela faisait un petit moment que tu n’avais pas pu passer du temps en sa compagnie. Avec les vacances puis la reprise des cours, ce n’était guère évident. Sans compter que bientôt, il y allait avoir l’ouverture des clubs, cela risquait d’être un peu la pagaille dans les différents plannings. Par chance, la patiente était l’une de tes qualités. Que ce soit pour le travail que pour le personnel. Et heureusement pour la brune parce que d’autres auraient sûrement fini par abandonner pensant avoir été oublié. Tu aurais été sans doute un peu vexée et lui aurait fait fais la tête quelques jours. Mais pas trop longtemps, tu n’étais pas réellement rancunière. Du moins, pour ce genre de choses.

Cela arrivait à tout le monde d’oublier mais tu fus soulager quand tu la vis débarquer. Toujours avec un style incroyable. Tu en étais presque jalouse. Toi, tu n’avais pas vraiment les moyens de te payer d’aussi belles choses. Tu ne pus t’empêcher de rire en l’entendant parler. « Ce n’est pas grave, je te pardonne pour cette fois ! Pauvre prof, elle vous aime tellement qu’elle ne voulait sans doute pas vous lâcher. » dis-tu avec un petit sourire avant de rentrer dans le café où il y avait un peu plus de chaleur. C’était assez agréable. « Savoure, ce sera l’unique fois où je pourrais être à tes pieds. » Tu lui tiras la langue, attitude complètement enfantine tu le savais mais cela te fit rire avant d’aller prendre place à cette fameuse table libre. « Et bien, cela prouve qu’il faut toujours faire ses devoirs en avance. Et l’excuse de ta sœur ne marche pas même si je m’en doute qu’elle doit être à surveiller. Il serait peut-être temps qu’elle prenne soin d’elle toute seule, elle a de la chance de t’avoir ! » Tu secouas la tête comme pour appuyer un peu plus tes paroles. Toi, tu n’avais guère la chance d’avoir de la famille ici ou alors tu l’ignorais. « Oh, c’était comme tous les jours, j’ai mal aux mains à chaque fin de cours et je crois que je vais devoir acheter un nouveau bloc note. Mon prof de management éditorial est un vrai moulin à paroles. » Tu te mis doucement à rire.


(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Mer 7 Sep - 19:20

our lips are burned by coffee.

       

Passant une main nerveuse dans ses cheveux magnifiquement ondulés et très longs, la belle brune sourit à son amie. Cette dernière est tellement adorable, mais parfois, elles ne se comprennent pas. Elles ne viennent pas du même milieu et n'ont pas grandi de la même façon. Mais Elsy s'en fiche. Zoëlia est adorable, sauf lorsqu'elle la contredit. Là, la situation se détériore un peu trop souvent et ça devient vite explosif entre les demoiselles. Malgré tout, Elspeth déteste se disputer. Que ce soit avec sa jumelle, ses frères et soeurs ou ses amis, elle déteste les tensions malsaines.
La jeune femme détecte chez son amie un soulagement. Zoë a dû avoir peur qu'elle ne se pointe pas, et franchement, cela a traversé l'esprit de l'héritière mais cette dernière a beaucoup trop besoin de sortir de son dortoir et surtout, de discuter avec quelqu'un d'autre que sa jumelle ou les ladies. Certes, elle l'adore, sa petite Edy-chou, mais parfois, la brune a besoin de voir d'autre monde, et Edel aussi. « Cette saleté de prof' nous donne du fil à retordre et l'année vient à peine de commencer. Je te le jure, elle est infernale. » Elle soupire et éclate de rire aux paroles de son amie. « Je peux te donner plein de raisons pour m'adorer, tu sais. » Elle lui fit un clin d'oeil et s'avança au comptoir, commandant son fameux café noir. Elle a besoin de rester réveillée. « C'était con de ma part de prendre autant de retard, en effet. J'aurais dû tout faire après les cours, mais j'ai été... occupée. » Elle ne va tout de même pas donner les détails, mais Aiden et elle avaient été occupés, ces derniers temps. L'attirance est de plus en plus forte, ils ne peuvent rien contrôler. Pour changer de sujet, elle sourit. « Tu n'as jamais pensé à te traîner un ordinateur portable? C'est tellement plus pratique, et plus rapide. Ensuite, tu peux calmement tout retranscrire à la main, c'est tout de même mieux pour étudier. »

Elle sourit et remercie l'homme qui lui sert son café, et elle va prendre une table attendant sagement que son amie la rejoigne. Lorsque Zoëlia arrive elle aussi, Elspeth jette un coup d'oeil furtif à son café et en boit une gorgée bouillante. « Tu comptes t'inscrire dans un club? », demande la jeune femme, curieuse de connaître les plans de son amie.


(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
✻ membre de la merton hall
✻ membre de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/09/2016
Messages : 969
La monnaie anglaise (£) : 645

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Ven 9 Sep - 11:42

our lips are burned by coffee.

       

Tu es quelqu’un qui est toujours à l’écoute des autres, tu es souvent la bonne copine, celle en qui on peut confier des choses sans craindre de son jugement. Sauf que parfois, il t’arrive d’hausser la voix quand tu remarques que les choses se dégradent. Tu n’hésites pas à dire ce que tu penses, faisant tout de même preuve de délicatesse afin d’éviter de blesser l’autre. Certes, cette méthode ne fonctionne pas tout le temps, il peut y arriver que cela augmente encore plus la tension. Mais dans ces moments-là, soit tu arrêtes voulant à tout pris éviter une énième dispute soit tu continues. Il ne fallait pas croire, tu avais ton petit caractère bien à toi. Tu pouvais être gentille et toute souriante mais il ne fallait pas venir te chercher. Tu refusais qu’on te marche sur les pieds surtout ici. C’était une fosse aux lions avec tous les riches qui pouvaient t’entourer. Il fallait montrer qu’on pouvait exister même si on n’avait pas la carte bleue de son cher papounet. Néanmoins, cela ne t’empêchait guère de bien t’entendre avec certains d’entre eux.

Comme par exemple Elspeth. Vous étiez différentes à bien des égards et pourtant votre amitié durait. Elle connaissait certes des  hauts et des bas mais tu étais très attachée à la brune. « Peut-être qu’elle veut juste vous tester ? Voir les plus solides d’entre vous et voir qui resteraient malgré ses attaques. » dis-tu en te mordillant la lèvre. C’était un bon moyen pour voir qui de ses étudiants étaient plus que motivés et remarquer ainsi ceux qui abandonnaient à la moindre difficulté. « Ah oui et bien, je suis toute ouïe. » Tu te mets doucement à rire avant de passer commande. Un café crème te conviendrait à merveille. D’ordinaire, tu prenais un thé mais lorsque tu finissais une dure journée comme aujourd’hui, rien ne tel qu’un peu de caféine dans tes veines pour que la motivation revienne au galop. « Et occupée de quel genre ? » dis-tu avec un petit sourire en coin. Curieuse toi ? Un peu, en effet mais il faut dire que sa phrase pouvait porter à croire qu’elle avait trouvé une activité plus passionnante que les devoirs. Tu voudrais bien que ce soit de même pour toi mais tu n’as pas misée sur la bonne personne pour y parvenir, il semblerait.

« Non pas vraiment, j’aime bien écrire puis je dois t’avouer que je crains toujours d’être en panne de batterie au mauvais moment et perdre tout d’un coup. Je crois que si jamais ça arrivait, je me jetterais de ma chambre de chambre. » Un ricanement s’échappa de tes lèvres avant que le serveur arrive et vous dépose vos commandes. « Je vais sans doute postuler pour le club du journal… Et qui sait même pourquoi pas postuler pour en être présidente ! Je verrais bien, rien n’est joué et toi ? »



(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Sam 10 Sep - 0:59

our lips are burned by coffee.

       

Boire une gorgée de son café noir bouillant, tirer une grimace parce qu'on s'est brûlée une énième fois. La jeune femme tenta de ne rien renverser, connaissant sa chance et son talent, elle pouvait très certainement faire un dégât monstre. Lorsque la rousse lui parle de sa professeure, elle acquiesce. Oui, c'est possible que la vieille pie veuille les tester jusqu'au bout. « Elle a testé ma patience et mes nerfs, en tous cas. C'était affreux, elle nous parlait de gérer l'entreprise... Comme si je n'avais pas ça dans le sang », se vante légèrement la demoiselle. Oui, elle a ça dans le sang. Elle a la connaissance, mais aussi beaucoup d'expérience. Son père la laisse parfois trifouiller dans les papiers pour obtenir son aide, lorsqu'il est trop occupé entre deux ou trois réunions trop importantes.
Elle soupire. Oui, elle n'a pas l'habitude de se faire pousser à bout comme ça. De se faire mettre au défi, de se faire pousser sur tous les aspects de sa vie. Parce qu'en ce moment, entre son professeur qui la rend complètement chèvre, il y en a un autre qui la fait complètement fondre.. .Mais ça, c'est secret défense.

« Je suis belle, intelligente, et je peux t'emmener faire un tour de jet privé quand tu voudras. » Elle fait un clin d'oeil à son amie. Oui, les Vanderbilt-Petrova sont riches à craquer. La jeune femme sourit mais échappe un petit rire nerveux à la deuxième question de la demoiselle. « Oh, rien du tout. Des broutilles, des broutilles... », tente-t-elle de s'échapper miraculeusement de ce terrain glissant. Elle ne peut pas aborder ça avec elle, surtout pas ici. « Tu vas finir avec une tendinite ma chérie, et crois-moi, tu n'en veux pas. Ça fait un mal de chien, je te le promets. », qu'elle souffle. « J'ai postulé chez les cheers. On verra bien. » Elle boit une nouvelle gorgée, grosse cette fois, de son café chaud. Elle est nerveuse par rapport à Aiden ; elle a osé l'embrasser et le quitter aussitôt, mais depuis, tout est bizarre. « Dis euh, em, t'as pas faim? » Elle se lève pour aller chercher quelque chose, offrant à son amie une bouchée par la même occasion. Il fallait qu'elle se change les idées.


(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
✻ membre de la merton hall
✻ membre de la merton hall
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 02/09/2016
Messages : 969
La monnaie anglaise (£) : 645

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth), Mar 13 Sep - 16:51

our lips are burned by coffee.

       

Ce début de rentrée s’annonce palpitant et hormis quelques cours, tu as hâte de commencer les choses sérieuses. Pour le moment, la plupart te récite le programme de l’année et vous ordonne de bien suivre si vous ne voulez pas être perdus en cours d’année. Cela ne risquerait pas de t’arriver. Tu étais studieuse, peut-être trop jugeraient certains mais tu t’en moquais pas mal. Quand on voulait quelque chose suffisamment fort, il fallait s’en donner les moyens et c’était exactement ce que tu étais entrain de faire. Tu aurais bien le temps de profiter de ta jeunesse une fois diplômée. Sauf si bien entendu, tu quittais le pays pour trouver un reportage qui te fera avoir des étoiles dans les yeux. Un sourire franchit tes lèvres quand elle te parla du cours de sa prof et tu secouas les épaules. « Certains n’ont pas la chance que tu as, ils ont besoin d’apprendre.  Elle ne peut pas faire son programme que pour toi. » dis-tu en souriant doucement. Après tout, tout le monde n’avait pas la chance d’avoir des parents riches. Toi, par exemple. Certes, ils n’étaient pas pauvres mais tu avais du bien vite à apprendre à te débrouiller toute seule. Quitte à bosser pendant l’été pour économiser.

« Très bien, tu m’as convaincu au mot jet-privé. Tu peux me demander ce que tu veux.. Enfin dans la limite de raisonnable. » Tu émis un léger ricanement avant de boire une gorgée de ton café. La chaleur de celle-ci descend le long de ta gorge et te provoque un bien fou. Tu devais être l’une des rares personnes à aimer boire quelque chose de bouillant quitte à ce que ton œsophage soit brûlé à force.  « D’accord. » dis-tu en plissant les yeux. Ta curiosité te poussait à demander quel genre de broutille mais tu te mordis la lèvre pour t’empêcher de parler. Du moins pour l’instant. « Ne t’en fais pas pour moi, si jamais je suis bloquée d’une main, j’aurais toujours l’autre pour m’aider. Y a toujours une solution à chaque problème ! Et bien, je pense que si tu es prise, les sportifs vont avoir du mal à se concentrer sur le terrain. » Un petit ricanement s’échappa de tes lèvres avant qu’elle ne te demande si tu avais faim. Tu levas un sourcil interrogateur en la voyant se lever pour aller chercher quelque chose à grignoter. Tu la remercias d’un sourire avant de mordre une fine bouchée. « Tu es sûr que ça va ? T’as l’air… un peu ailleurs ? » lui demandas-tu une fois la bouche vide.



(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: our lips are burned by coffee. (elspeth),

Revenir en haut Aller en bas
 
our lips are burned by coffee. (elspeth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles marques déposées par WotC (Elspeth Tirel, Ajani versus Bolas, Commander)
» Duel Decks: Elspeth vs. Tezzeret
» Lips
» Re-meeting around a coffee cup ♥ Leah & Killian
» MTG : Duel Decks Elspeth Vs Tezzeret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ BROAD STREET :: ✻ COSTA COFFEE-
Sauter vers: