Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 NEVILE - two of us, alone in the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 11/09/2016
Messages : 1297
La monnaie anglaise (£) : 479

Re: NEVILE - two of us, alone in the night, Lun 10 Oct - 10:51


❝ Nous deux, seuls dans la nuit.

BASILE & NEVAEH.

Je crois que si je n'avais pas rencontré Basile quelques temps plus tôt, j'aurais sans doute fait marche arrière pour rentrer en Nouvelle Zélande. Mes parents me manquaient, leur joie de vivre, leur amour si passionnée, voilà vingt trois ans qu'ils étaient heureux. Je les enviais, leur amour, leur bonheur, je voulais connaître ça aussi et parfois je n'aimais plus passer pour la bimbo qui couchaient à droite et à gauche. C'était pas le cas, d'accord j'étais une fille libre mais ça ne voulait pas dire coucher avec tous les hommes du collège. J'allais pas avouer que le seul avec qui je couchais c'était Basile. J'avais des valeurs celle que mes parents m'avaient inculqué et je comptais pas l'oublier. Je lui souriais doucement alors que j'aimais l'entendre me dire ça. « Je devrais peut être m'installée, dis donc. » Je savais bien ce qu'il avait voulu sous entendre, mais je la jouais désinvolte et taquin parce que je ne voulais pas qu'il se sente obligé de quoi que ce soit. Si j'arrivais plus facilement à lui exprimer ce que je ressentais, Basile lui avait du mal à s'ouvrir et je le forçais pas, je m'y était habitué. Je voulais le garder avec moi, nos moments à deux était vraiment important pour moi, j'en avais besoin, quand je voyais pas Basile je me sentais vide et seule, j'aurais jamais pensé devenir aussi dépendante de lui. « Mes besoins naturels, tu plaisantes ? C'est quand même moi qui suit venue vers toi c'est que tu me plaisais. Oui parce que pour moi aussi tu représentes bien plus que ce que tu imagines.. » Je m'ouvrais pour la première fois, oui j'en avais assez que certaines personnes de son entourage ne lui dise des saloperies sur moi, surtout sa meilleure amie. Je me pinçais les lèvres avant de l'embrasser, soudainement je pensais avoir des choses à prouver. Je le désirais autant qu'il me consumait. L'entourant de mes jambes à sa taille, je souriais alors qu'il osait me taquiner sur nos échanges physiques. Je venais attraper sa lèvres entre mes dents. « N'y pense pas une seule seconde, j'ai besoin de toi et de tes caresses. » Avais je fini par dire, le rejoignant et glissant mes bras autours de sa taille, caressant son cou de mes lèvres. « Tu oserais me faire ça ? »

© MADE BY LOYALS.

_________________



       Admin & Présidente Pembroke Hall
       
Si tu t'engages chez les Pembroke, tu t'engages à faire de la vie des Queen's, un enfer. Tu deviendras l'un dès plus grand fêtard d'Oxford, tu seras prêt à tout pour ton collège et tu seras dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: NEVILE - two of us, alone in the night, Mar 11 Oct - 1:10


❝ Nous deux, seuls dans la nuit.

BASILE & NEVAEH.

J'imaginais bien Neva vivre chez moi, bonjour le maquillage et les fringues partout, j'étais pas le mec le plus ordonné du monde mais elle était une vraie petite tornade, le genre de petite chose qui entrepose des robes et des strings partout. Ah ouais, parce que c'était sa passion ça, dissimuler des petites culottes dans tous les recoins de ma chambre, c'était sa petite technique pour faire fuir les autres filles. J'étais persuadé qu'elle ne savait pas que j'avais compris son petit jeu, elle se la jouait femme sexy qui voulait juste me rendre nostalgique mais elle était bien plus calculatrice que ça, mais au fond ça me faisait plaisir qu'elle fasse ça. Elle prouvait qu'elle non plus, elle ne voulait pas vraiment partager. N'empêche que retrouver un string rose entre deux classeurs, ça la fout mal surtout quand il y a un de ses parents dans le coin. Quelle idée de faire ça, je voyais mal une de mes conquêtes se dire que ça serait une bonne idée d'étudier l'histoire des animaux, comme ça sur un coup de tête. Genre la fille serait venue chez moi, aurait vu le bel étalon que j'étais mais non, elle aurait fouillé entre mes classeurs. Bref, c'était du Neva tout craché et ça me faisait sourire de repenser à ça. « Pas trop vite Oceans, j'pense que tu es déjà maîtresse dans l'art de marquer ton territoire si tu vois ce que je veux dire. » Puis je décidais de lui dire que non, elle ne résumait pas qu'à une personne avec qui je couchais, elle était bien plus que ça à mes yeux, Neva je pouvais pas l'oublier ni ignorer ce que je ressentais pour elle, même si je préférais le garder pour moi. « J'ai peut-être pas envie de juste te plaire tu vois ? Ça c'est sûr que je ne peux pas imaginer grand-chose, c'est pas comme si on parlait beaucoup de ce qu'on représente, de ce qu'on est l'un pour l'autre, bref. » Ouais, j'avais pas envie de parler ça, pas maintenant, ça me faisait peur, je ne voulais pas tout gâcher, pas comme ça. Je voulais la garder comme… comme ce que c'était, qu'importe ce que c'était. C'était nous, c'était suffisant non ? Pour l'instant. Pour la taquiner, je décidais de la prendre aux mots et je m'éloignais avec un sourire joueur. Elle me rattrapait en vitesse, s'accrochant à ma lèvre inférieure puis à ma taille. Puis, ses lèvres venaient se balader avec légèreté le long de mon cou, j'agrippais ses cheveux avec délicatesse avant de positionner son visage en arrière. Je répétais ses mouvements, embrassant son cou avec douceur, remontant jusqu'à ses lèvres sans pour autant lui donner un véritable baiser. Ma main se glissait discrètement sous son tee-shirt, s'attardant sur la dentelle de ses sous-vêtements. Puis, je l'attrapais par la taille, la faisant virevolter afin de la positionner à califourchon sur moi alors que je restais en position assise sur le lit. Mes mains se retrouvaient sur son dos et je continuais mes caresses avant de l'embrasser avec passion. « Je sais trop bien jouer avec toi Neva pour oser arrêter, c'est pas comme si c'était pour me déplaire. »


© MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 11/09/2016
Messages : 1297
La monnaie anglaise (£) : 479

Re: NEVILE - two of us, alone in the night, Mar 11 Oct - 17:00


❝ Nous deux, seuls dans la nuit.

BASILE & NEVAEH.

Je suis bordélique c'est rien de le dire, mais je le suis parfois volontairement surtout lorsqu'il s'agit de mettre mes sous-vêtements partout chez Basile ou encore dans ses affaires. Je ne suis peut être pas sa petite amie mais je sais que l'idée que d'autres femmes tombent sur mes sous-vêtements pourraient bien leur faire changer d'avis. Je n'ai jamais été jalouse avant de le rencontré, possessive oui, mais jalouse non. Basile à lui de la ressource lorsqu'il s'agit de faire fuir les hommes qui m'entourent. Une fois il a carrément débarqué à l'un de mes rencarts en faisant une crise pas possible, comme si j'allais le tromper, la honte mais je n'ai pas pu retenir mes rires. Il est très fort lui aussi, parce que j'ai fini par passer la nuit avec lui. Il y a aussi la fois où j'ai débarqué à son cour et que je l'ai genre kidnappé tous ça parce que j'avais envie de lui. Quand il s'agit de ce garçon je n'ais pas de limite.  « Je suis bordélique qu'est ce que j'y peux si elles tombent sur des affaires qui m'appartiennent ? Puis tu préfères que je fasses pipi partout ?. » Je le regarde et je me mets à rire, c'est vrai que ça aurait été marrant, dégoûtant mais marrant. Puis l'entendre me parler ainsi me stop net, je le fixe du regard, que suis je censé comprendre ? Après tout, c'est lui qui est le plus souvent entrain d'évité le sujet sensible, lui pas moi. Je suis déstabilisé pour le coup. Je passa une main dans mes cheveux et me mord la lèvre. « C'est un reproche ? Parce que sinon je demande que ça qu'on en parle. » Je le fixe toujours, parce que je ressens de plus en plus le besoin de savoir où on en est, parce que parfois je me dis qu'on va passer à côté de nous et que dans dix ans quand on sera entrain de divorcé parce qu'on est pas heureux séparément, et bien on regrettera de ne pas avoir eu le courage de se parler. Basile fini par s'éloigner de moi et je ne suis pas du tout d'accord, alors à mon tour pour le taquiner, je me saisi de sa lèvre puis de son cou. Sentant la main de Basile me saisir les cheveux, j'ai le souffle coupé, ses lèvres me rendent folle, je sens une douleur dans mon bas ventre me posséder, je m'aggripe à son tee-shirt alors que je me retrouve sur lui. J'étais à bout de souffle, il aimait me voir défaillir contre lui, me voire sombrer par les pensées sexuelles qui envahissaient mon esprit. Je saisissais sa nuque, prolongeant ce baiser qu'il me donnait enfin et mon corps se colla contre le sien, je le désirais tellement fort à cet instant. « C'est un véritable jeu dangereux, tu le sais. On va finir par se brûler. » Murmurais je contre ses lèvres alors que je glissais ma main le long de son torse, continuant ma descente me mordant la lèvre inférieur d'envie.

© MADE BY LOYALS.

_________________



       Admin & Présidente Pembroke Hall
       
Si tu t'engages chez les Pembroke, tu t'engages à faire de la vie des Queen's, un enfer. Tu deviendras l'un dès plus grand fêtard d'Oxford, tu seras prêt à tout pour ton collège et tu seras dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

Re: NEVILE - two of us, alone in the night, Sam 15 Oct - 11:40


❝ Nous deux, seuls dans la nuit.

BASILE & NEVAEH.

Ah franchement avoir du pipi de Neva dans toute ma chambre, ça m'enchantait, le rêve de ma vie. J'étais persuadé que mon père serait ravi également de sentir cette petite odeur dans l'entrée, c'était le meilleur endroit pour marquer son territoire, non ? Mais au fond, Neva n'avait pas vraiment besoin de faire ça, je n'avais envie de personne d'autre et je ne voulais pas enlever une autre petite culotte que la sienne, c'était très glamour n'est-ce pas. Mais bon pour l'instant je n'avais pas très envie de lui dire, puis ça m'amusait de la voir faire ses petites fourberies dans mon dos, c'était un petit jeu qui s'était installé entre nous. Bah ouais, moi aussi j'étais du genre à m'imposer et à lui mettre la honte, il ne manquerait plus qu'elle voit un autre mec. « Alors ça te fais vraiment rien de te dire qu'une autre fille que toi pourrait tomber sur tes culottes, qu'une autre fille serait potentiellement venue ici ? Le pipi c'est petit joueur, j'suis persuadé que tu peux faire mieux. » dis-je avec un clin d'oeil avec la jeune femme, cette conversation prenait une tournure étrange avec toutes ces histoires de pipi. Mais surtout, ça devenait de plus en plus sérieux. Ça me faisait peur d'en parler, j'avais pas envie mais en même temps savoir qu'elle voulait elle, ça me brisait le coeur. On avançait sans savoir, on souffrait en imaginant l'autre autre part, et pourtant on continuait comme ça. « Non je ne te reproche rien Neva. Ah ouais ? » Je passais une main dans mes cheveux, j'étais mal à l'aise, j'avais peur d'entendre ce qu'elle voulait me dire, et j'avais juste envie de l'embrasser, de passer à autre chose au moins cette fois. « On va en parler, un jour, mais pas immédiatement d'accord ? On a toute la vie pour parler, tu crois que je vais te laisser filer comme ça Oceans ? » Je m'approchais d'elle pour l'embrasser et elle se retrouvait assise sur moi, sans pour autant rompre nos baisers je m'emparais de son soutien-gorge que je dégrafais avec légèreté. La main de Neva s'agrippait avec fermeté à ma nuque avant de faire une longue descente jusqu'à mon torse. Je la regardais un instant, son regard audacieux la trahissait ainsi que sa lèvre qu'elle martyrisait doucement. Je m'emparais de ses lèvres meurtries, mes doigts glissaient le long de ses hanches puis j'interceptais son tee-shirt que je dérobais délicatement à Neva tout comme le sous-vêtement que j'avais préalablement détaché. « Qu'importe, j'aime trop jouer avec toi, quitte à se brûler autant le faire pour une bonne raison. » Mes lèvres retrouvaient les siennes et ma langue goûtait avec timidité à la sienne.


© MADE BY LOYALS.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
ADMIN & PRÉSIDENTE PEMBROKE ✻ le brin de malice
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 11/09/2016
Messages : 1297
La monnaie anglaise (£) : 479

Re: NEVILE - two of us, alone in the night, Sam 15 Oct - 18:37


❝ Nous deux, seuls dans la nuit.

BASILE & NEVAEH.

Je ne savais pas trop ce qui m'attendait à chaque fois que j'arrivais ici par surprise, je redoutais chaque fois de le voir avec une autre femme et je me demandais si je serais capable de le supporter. Sous mes grands airs, je faisais pas la maline lorsque j'étais confronter à le voir flirter, ça me rendait folle de rage et en général c'était pas beau à voir. Seulement l'imaginer dans cette intimité là, dans la douceur de ce lieu, je ne le supportais pas, pour moi c'était nos moments à nous, loin du monde extérieur, loin de notre guerre.  « Rien, parce qu'il m'est tout bonnement impossible d'imaginer que d'autres filles viennent ici, puisqu'il n'y en a pas pourquoi y penser ? L'idée diabolique que j'ai te semblerait totalement folle si elle ne venait pas de moi. » Le fait qu'il soit surpris d'apprendre que je voulais en discuté me contrariais, pensait il vraiment que nous pouvions rester ainsi éternellement ? Pour ma part, je pensais que nous n'étions pas à l'abris de voir un homme ou une femme changer la donne. Pourtant, je ne pouvais me résoudre à l'y forcer, j'avais tellement peur que ça change tout entre nous, que pour lui j'étais prête à remettre à plus tard la question la plus importante de ma vie. « Très bien, c'est peut être mieux comme ça après tout. Je ne suis pas sûre des réponses que tu pourrais m'apporter. » On allait pas se mentir, je ne savais pas ce qui m'attendait, Basile n'était pas du genre à s'ouvrir facilement et encore moins à exprimer ces sentiments. J'aurais aimé continuer à réfléchir à tout çà mais j'en étais incapable, prisonnière des lèvres brûlante de Basile, je succombais. « Tu gagnes pour cette fois, Pearson. » Ma poitrine fut soulagé lorsqu'il détacha les agrafes de mon sous-vêtements, tant l'excitation les avaient gonflé. Je soupirais contre ses lèvres, je laissais ma main glisser d'avantage et je déboutonnais son jean. Je finissais par lever les bras pour l'aider à retirer mon haut, puis je faisais de même avec le sien, alors que je collais ma poitrine nue contre son torse. Je m'arrêtais un instant pour le regarder dans les yeux. « Si c'est ça l'enfer, alors je me laisse entièrement consumer. » Ajoutais je avant de jouer avec sa langue, tandis que je le forçais à s'allonger sur le lit, le désir me poussant à mouver mon bassin contre le sien. Puis mes lèvres glissèrent sur son torse que je goûtais à nouveau avec sensualité.

© MADE BY LOYALS.

_________________



       Admin & Présidente Pembroke Hall
       
Si tu t'engages chez les Pembroke, tu t'engages à faire de la vie des Queen's, un enfer. Tu deviendras l'un dès plus grand fêtard d'Oxford, tu seras prêt à tout pour ton collège et tu seras dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: NEVILE - two of us, alone in the night,

Revenir en haut Aller en bas
 
NEVILE - two of us, alone in the night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Virtua cop 1 et Vampire night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ MAGDALEN STREET :: ✻ LES HABITATIONS-
Sauter vers: