Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 (f) take me under.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

(f) take me under., Dim 2 Oct - 19:27

Camille d'Ambroisie
adelaïde kane, alycia vikander, bridget satterlee
NOM : d'ambroisie.
PRÉNOM : camille.
ÂGE : vingt-trois ans.
DATE DE NAISSANCE : au choix.
LIEU DE NAISSANCE : au choix.
NATIONALITÉ : au choix.
ORIGINE(S) : franco-italienne.
ÉTUDES : au choix, elle est également danseuse étoile.
ANNÉE D'ÉTUDE : cinquième année.
VIE SENTIMENTALE : célibataire, mais le cœur entiché.
ORIENTATION : hétérosexuelle.
CLASSE SOCIALE : modeste, bien qu'elle vienne d'une famille très riche.

élégante, douce, déterminée, sensible, rayonnante, souriante, téméraire, intrépide, sociable, généreuse, têtue, intelligente, curieuse, franche, débrouillarde, terre-à-terre, raffiné,  fêtarde, fière, rêveuse, indépendante, maligne, joueuse, chieuse.

LA NOBLESSE DANS LE SANG D'Ambroise, le sang est emplit d'histoire. La princesse déchue a le sang bleu, et il serait assez difficile de voir dans ses traits affinés, la douceur et l’éclat de ses cheveux, les traits d’une gourgandine des bas-fonds. L'élégance et le raffinement font partie de ses gênes, on les retrouve aussi bien dans ses gestes, que dans son regard. Pourtant, on la priva bien vite de tout titre. Le jardinier a planté sa graine et neuf mois plus tard la fleur fut magnifique. Camille est le résultat d'une union clandestine entre un Italien et une Française de très bonne famille. Étiqueter bâtarde avant même l'annonce de la naissance, elle a toujours été rejetée par sa famille maternelle, tant que paternelle. Elle n'a toujours eut que sa mère. FEMME DE LETTRES Les mots peuvent être délicats, tout aussi cinglants. La subtilité, elle en a la maîtrise. Petit rat de bibliothèque, écrivaine en porcelaine, étant douce et dure à la fois. L'art des mots, elle s'est initiée. Camille étale ses pensées, ses ressentis sur le papier. Elle se perd avec plaisir dans les livres, les histoires magiques. Elle est altruiste la petite, cultivée. Curieuse, elle s’adonne à plusieurs activités, artistiques ; littéraire. Elle se berce de Verdi, s'endort avec Bach. Se nourrit de Proust, se divertit avec Voltaire. Dépourvue de force physique, la belle a penché la balance avec l'intelligence. ANGE ET DÉMON Pourquoi faudrait-il toujours que le monde se divise perpétuellement en deux ? Mettre les gens dans une case pour définir ce qu'ils sont ? Noir ou Blanc ? Méchant ou gentil ? Ne peut-on pas être simplement un nuancé de gris ? Elle ne s'est jamais encombrée à entrer dans un moule, s'évertuant à être elle-même, elle se plaît à croire qu'elle est unique. Elle n'a jamais fait preuve d'une quelconque bravoure héroïque, n'as jamais eu l'étoffe d'une sainte non plus. Cela fait-il pourtant d'elle une sale garce ? Elle ne se sent ni bonne, ni méchante. Elle n'a pas trouvé un juste-milieu non plus. Elle est juste de ceux qui n'étiquettent pas les gens, de ceux qui croient au gris. Après tout, être bon ou gentil ne dépend au final que de l'endroit où on se trouve. À gauche ou à droite de la barrière ? LES ROSES ONT DES ÉPINES Aux allures enfantines, et aux traits chétifs ; la rose paraît fragile. Mais ne dit-on pas justement que les apparences sont souvent trompeuses ? Camille, c'est une bombe nucléaire, armée, prête à exploser face à l'adversité. Camille, ce n'est pas la princesse en détresse qu'il faut secourir. Elle sait se débrouiller la petite. Elle est fière, elle est forte. La vie est dure, elle y fait face le dos bien droit. La méchanceté gratuite est d'usage, soit, c'est aussi une langue de vipère ayant la réplique facile. Camille s'est un caméléon. Elle s'adapte.
NAÏM SATTERLEEmax irons.
Verre de vin rouge à la main ; en cette nuit la belle n'a qu'un seul objectif : se soûler. Vite et bien. Elle veut boire pour oublier, elle veut se perdre dans la liqueur carmine pour se soulager. Paradoxale, elle sait bien qu'elle va finir malade, tête la première dans les toilettes à vomir ses tripes. Pourtant, c'est plus fort qu'elle. 'Il' a encore fait des siennes. L'homme aux mille visages, l'imprévisible qui lui brûle le bas-ventre, et empoisonne ses lèvres. Ils se sont disputés hier. Encore. Il a crié, elle a hurlé. Il est parti, et elle s'est retenu de pleurer. Fierté mal placée, elle se montre forte, alors qu'au fond, il la touche vraiment. Il saccage tout, détruisant conviction, pulvérisant toute sérénité. Il la désire, et pourtant, il la rejette. Folie destructrice. Ce mec est instable, inconstant. INCOMPRÉHENSIBLE. Elle le sait la petite Camille comme elle sait qu'il ne changera sans doute jamais. Alors pourquoi est-elle en train d'ouvrir cette porte, sachant pertinemment qui se trouve derrière ? Elle aurait dû l'ignorer sans doute ; faire comme si de rien n'était. Seulement, le voir n'est pas qu'un soulagement. C'est un plaisir, un véritable délice pour le cœur et les sens. Et elle se perd vite, trop vite dans ce regard qui l’obsède. Elle ne sait quoi dire, ni quoi faire. Alors il entre sans rien demander. Bourrin, voilà ce qu'il est. Mais elle a l'habitude la jolie princesse, du moins avec lui. Elle ferme la porte, et là, tout s’enchaîne et se déchaîne. Encore, toujours, tout le temps ; quand Naïm est proche. Lui c'est la tempête, l'ouragan violent. Elle c'est la feuille d'automne, la petite chose légère. On se doute bien de qui gagne à chaque fois. Le 'clic' de la porte comme signal, le 'réveil' est brutal. Camille se retrouve plaqué contre la porte. Oh, elle ne se sent pas bousculée loin delà ; la jeune fille, elle se sent chavirer. Game Over, la partie n'a même pas commencé. Elle ne peut pas résister face à la passion dévorante du sieur qui fait tambouriner sa cage thoracique. Elle se plie devant l'incandescence, qu'elle récompense avec autant d'élan. Elle aime son impulsivité, elle la cajole de caresses, la séduit par des baisers. Et d'un « Tu m'as manqué ... » elle lui emprisonne ses lèvres, suivant la danse endiablée. Elle brûle la petite … Et elle est vite refroidie. Encore. La tempête se calme, disparaît. Naïm recule alors que le corps d'Ambroisie hurle.C'est lui qui la rend dingue. « Camille est-ce que tu vas bien ? » Évidemment que non, abruti ! Sauf qu'elle se tait. La frustration lui coupe le sifflet. Elle se recoiffe d'un geste de la main, se racle un peu la gorge, et le suit jusqu'au salon pour reprendre ce verre qu'elle aurait dû boire seule. « On ne peut mieux. » Elle se contente de ça, et elle boit cul sec. Ou pas. « Tu te fiches de moi là ? Tu me sautes dessus, et puis plus rien pour ensuite me parler du beau temps ? » C'est sans doute l'alcool, c'est à cause de cette gêne ...

(c) WE MADE IT, TOUTES REPRODUCTIONS EST INTERDITES.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: (f) take me under., Dim 2 Oct - 19:27

MESSAGE DU CRÉATEUR
AVATAR ✻ Ciliciam vero, quae Cydno amni exultat, Tarsus nobilitat, urbs perspicabilis hanc condidisse Perseus memoratur, Iovis filius et Danaes.
PSEUDO(S) ✻ Ciliciam vero, quae Cydno amni exultat, Tarsus nobilitat, urbs perspicabilis hanc condidisse Perseus memoratur, Iovis filius et Danaes.
GROUPE ✻ Ciliciam vero, quae Cydno amni exultat, Tarsus nobilitat, urbs perspicabilis hanc condidisse Perseus memoratur, Iovis filius et Danaes.
CONNEXION ✻ Ciliciam vero, quae Cydno amni exultat, Tarsus nobilitat, urbs perspicabilis hanc condidisse Perseus memoratur, Iovis filius et Danaes.
LE DERNIER MOT ✻ Ciliciam vero, quae Cydno amni exultat, Tarsus nobilitat, urbs perspicabilis hanc condidisse Perseus memoratur, Iovis filius et Danaes.
(c) WE MADE IT, TOUTES REPRODUCTIONS EST INTERDITES.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: (f) take me under., Mer 5 Oct - 14:20

JE VIENS M'INCRUSTER ICI

je suis tombée par hasard sur ton scénario et honnêtement je ne pouvais pas passer à côté . Malheureusement Bridget est prise peux-tu me dire si tu avais d'autres idées de vava à pars Adelaïde, Alycia et Bridget ?

         
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: (f) take me under., Mer 5 Oct - 15:02


Ahh te voilà enfin ! Je suis ravie qu'elle te plaise !
Alors pour les avatars j'aime aussi : Shay Mitchell, Rosie Tupper, Caitlin Stasey, ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: (f) take me under., Mer 5 Oct - 15:48

Oh je vois tellement Rosie dans ce côté tempête fragile . Du coup, j'espère qu'elle te plaît et j'espère être à la hauteur de tes attentes

Je risque également de te harceler de mp mais ça c'est parce que j't'aime bien
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN & SUPPLÉANTE ✻ le brin de folie
ADMIN & SUPPLÉANTE ✻ le brin de folie
Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivé à Oxford : 17/04/2016
Messages : 1523
La monnaie anglaise (£) : 172

Re: (f) take me under., Ven 7 Oct - 13:16

SCÉNARIO PRIS .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: (f) take me under.,

Revenir en haut Aller en bas
 
(f) take me under.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ OXFORD & CO' :: ✻ LES SCÉNARIOS PRIS-
Sauter vers: