Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 catch and release [MALAËL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité

catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 1:28


Malaël

catch & Release



J’enfile les verres un par un sans trop les compter, parce qu’en fais je n’en rien à foutre. Ma vie c’est déjà de la merde de toute façon. Que je me saoule la gueule et qu’on m’oublis saoul mort dans une ruelle, ça peu d’importance. De toute façon y’a personne qui me cherchera. Personne parce que tout le monde croit encore que j’ai tué Sara et qu’aucune de ces personnes ne veut bien de moi. Même pas mon seul parent, lui il ne se rend compte de rien. Il doit se trouver dans le même état que moi à cet instant précis. Il m’a oublié ça fait déjà un moment et même je ne crois pas avoir déjà existé pour lui. Sauf  les choses ont légèrement changée l’autre soir. Il y a Malek qui connait mon secret. Jamais je n’aurais dû le dévoiler, en fait j’aurais dû garder tout ça pour moi comme c’était prévu. Maintenant si cela vient à ce savoir que j’ai dévoilé ce détail à qui que ce soit, je suis peut-être pas mieux que mort.  Peut-être que je me trompe et qu’il ne se souvient de rien. Peut-être a-t-il oublié tout ce que je lui ai dis l’autre soir ? Après tout nous étions tous les deux pas mal amoché non ?  

En tout cas, question de délicatesse dans mon cas, je crois qu’on peut repasser. J’essaie vraiment, mais je n’y arrive pas. Je suis saoul et surtout j’ai peine à me tenir debout dans le bar. Je passe d’un mur à l’autre dans le couloir où sont les toilettes Je ne sais pas trop si je vais finir par me rendre à ma salle de bain disons que j’ai plutt l’impression de reculer plus que d’avancer.  Je m’arrêtai donc de marcher puis soupire d’épuisement. Franchement comment vais-je faire pour me rendre là-bas alors que j’arrive à peine me tenir debout. Comment vais-je faire pour me rendre à la maison alors que j’arrive à peine à marcher.  J’appuie donc ma tête contre le mur et vois Thomas. « Raph on rentre. » Me dit-il en me tirant le bras tout aussi amoché que moi. Je le suivis donc puis m’arrêtai sèchement lorsqu’il me pria d’entrer dans la voiture. Je secouai la tête négativement, puis reculai d’un pas. Je ne pouvais pas aller avec eux dans cette voiture. « N.. No.. Non pas pour moi. J’v.. J’vais marcher. » Dis-je difficilement. Je poussai donc Thomas et m’éloignai doucement de la voiture titubant.

Je les vis passer devant moi. Les têtes sorties par les fenêtres de la voiture, la musique à fond.. Ça me rappelle de mauvais souvenir. Je prends donc mon portable puis regarde ma liste de contacts. Je pris une personne à la fois. Je n’allais pas vraiment marcher, j’allais demander à quelqu’un de venir me chercher. Puis je tombai sur le numéro de Malek.  Je m’appuyai contre le mur d’un établissement puis je laissai sonner, mais un en aucun cas je m’attendais à ce qu’il décroche. « Je.. J’suis content que tu répondes Malek. J'croyais pas que tu .. Que tu allais me répondre. » Dis-je en avalant ma salive de travers nerveusement. « Il voulait .. Mouais bon j’ai pas voulu aller avec. » Dis-je vaguement. Décidément il ne devait pas comprendre ce que j’étais en train de lui dire. « J’suis désolé de t’appeler.. Mais je suis pas en état de conduire.. J’ai.. » Je pris une pause et déposai ma main sur ma bouche. « J’ai pas voulu aller dans cette voiture avec euX Malek.. J’ai eu peur.. J’ai peur.. » Je sorti mon paquet de cigarette de mes poches puis m’en allumai une. « Je.. J’ai besoin d’aide Marlek. Je.. J’ai besoin de toi ce soir.. » Dis-je en tirant sur ma cigarette et déglutissant ensuite. J’attendais la suite des choses. Je doutais qu’il prenne le temps de venir me chercher, parce qu’en fais il en a foutrement rien à foutre de moi, mais en même temps.. C’était peut-être une petite preuve de ma part comme quoi ce que je lui avais dis l’autre soir n’était pas de ma faute.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 2:47


Malaël

catch & Release



C’est totalement insensé. Complètement impassable et très bizarre que ce soir, tu sois tout à fait à jeun et chez toi. Toi qui adore te bourrer la fraise et t’amuser à draguer quiconque d’intéressant qui aurait le potentiel de passer la nuit avec toi. Tu ne sais même pas pourquoi t’étais chez toi en fait. Sans doute que ta dernière cuite t’as laissé une drôle de sensation, tu as décidé de rester sage pour ce soir. Enfin… Sage est un grand mot, mais tu voulais ne pas te virer la tête à l’envers. T’avais bien l’intention d’aller faire un tour en ville pour voir si tu ne pouvais pas te trouver une petite perruche à ramener, mais sans plus.

Tu pris donc tout ton temps pour te préparer et par la suite, tu enfilas ta veste de cuir pour finalement sortir de ton appartement. Ta sœur n’était pas là pour l’heure alors tout était parfait, si tu voulais ramener quelqu’un, tu avais e champ libre. Toutefois, au même moment où tu mis le pied à l’extérieur, ton téléphone se mit à sonner. Tu fixas un long moment le nom qui apparaissait sur ton écran te demandant si oui ou non, tu devais répondre. Qu’est-ce qu’il voulait, lui d’ailleurs ? Tu soupiras et déposai ton téléphone dans ta poche, décidant de ne pas répondre, mais une sensation bizarre s’empara de toi. Tu le repris dans tes mains et y répondit finalement, d’une voix lasse : « Quoi ? » simplement et clairement. Tu n’avais pas envie de lui parler plus qu’il fallait. Il allait te dire la raison de son appel et t’allais raccrocher pour poursuivre tes activités. Enfin, c’est ce que toi, tu croyais. « Je.. J’suis content que tu répondes Malek. J'croyais pas que tu .. Que tu allais me répondre. Il voulait .. Mouais bon j’ai pas voulu aller avec. » Mais qu’est-ce qu’il était en train de te dire là ? Tu comprenais rien et t’avais bel et bien envie de raccrocher « Si t’a rien à m’dire, j’raccroche. » T’avais pas juste ça à faire entendre un ivrogne déblatérer des choses incompréhensible. Tant qu’il ne prenait pas le volant pour ne pas aller frapper une autre fille, t’en avais foutrement rien à faire de sa vie. Et ce, même si au final, ce n’est pas lui qui conduisait il y a sept ans. « J’suis désolé de t’appeler.. Mais je suis pas en état de conduire.. J’ai.. J’ai pas voulu aller dans cette voiture avec eux Malek.. J’ai eu peur. J’ai peur.. Je.. J’ai besoin d’aide Malek. Je.. J’ai besoin de toi ce soir.. » Pourquoi t’appelait-il toi et pas un autre ? Était-ce parce que l’autre fois tu lui as dit que tu aurais pu l’aider il y a sept ans ? Il t’a vraiment pris aux mots ? C’était il y a sept ans bordel, le moment où tu avais encore de l’estime pour lui. Pas là, toute suite alors que sa vie te passe bien au-dessus de la tête. Sauf que la chose qui te dérangeait le plus était qu’il te demandait de l’aide et bizarrement, même si t’es un grand égoïste, t’as pas envie qu’il lui arrive quelque chose. « C’est bon j’arrive. T’es où ? Bouge plus, surtout ! » Après qu’il t’ait dit l’endroit où il se trouvait, tu raccrochas et partis en direction du point de rencontre.

Vingt minutes plus tard, tu étais arrivé. Ta voiture stationné sur le bord de la route, tu attendis que Raphaël entre à l’intérieur pour redémarrer. « Tu restes où ? J’ai autre chose à faire ce soir, si tu vois c’que j’veux dire ! » Il était sans doute trop ivre pour comprendre les sous-entendu dans ma phrase, mais au moins c’était dit. Le plus bizarre dans tout ça est que tu es limite fier qu’il t’ait appelé, toi pour que tu lui apporte ton aide. Sans doute qu’il se sert de toi puisqu’il sait que tu n’aurais pas refuser à cause de ce qui s’est passé il y a sept ans, mais bon. « Sauf si j’te dépose chez ta copine ? Ou peu importe la place ? » Quoi ? Mais pourquoi tu venais de lui dire ça ? T’aurais pas pu te la fermer et tout simplement attendre qu’il te donne cette putain d’adresse ?



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 3:29


Malaël

catch & Release




J’attendis donc patiemment son arrivé, j’allai m’asseoir sur le bord du trottoir puis pris mon visage dans mes mains. J’essayais de contenir tout ce qui pouvait sortir de mon corps. Encore une fois j’avais trop bu et je m’en voulais. Je laissai donc mes mains sur mon visage tout le temps que j’attendis puis je relevai finalement la tête au moment où sa voiture ne se gara pas très loin de moi. Je me levai donc, de peine et de misère laissant sortir quelques jurons. « Et merde.. » Dis-je en tentant de rejoindre sa voiture et manquant perdre l’équilibre plus d’une fois. Ma tête tourne, mais je réussis tout de même à me rendre à sa voiture. J’ouvris la porte, puis pris place avant de prendre soin de m’attacher. « Tu restes où ? J’ai autre chose à faire ce soir, si tu vois c’que j’veux dire ! Sauf si j’te dépose chez ta copine ? Ou peu importe la place ? » J’hochai la tête positivement. « Ou.. Oui je comprend. Déposes-moi à l’Université j’vais me trouver un banc de parc ou cuver.. Ou tenter de me rendre à pied à la résidence. » Dis-je en marmonnant. Jamais je n’allais lui demander de me déposer chez mon père. S’il voit la maison. « Ça va aller..merci au fait. » Dis-je doucement en jouant avec mes mains. J’essayais de me contenir pour ne pas vomir. Puis je me retournai vers lui doucement en lui faisant un doux sourire. Je me mis à rire ensuite nerveusement. « Non ! Pas chez ma copine, je n’en ai pas…» Je baissai les yeux un moment puis me mis à regarder dehors. Qui voudrait de moi en sachant que j’ai fais de la prison pour un crime que je n’ai pas commis. Y’a personne qui s’intéresse à moi

Mon regard posé sur lui, je ne peux m’empêcher de sourire. Comme je l’ai dis je ne sais pas ce qui me prend. Mon corps réagit alors qu’il ne devrait pas, puis moi j’ai l’air idiot de sourire de cette façon. Je suis saoul en plus, disons que mes geste sont accentué fois cent. Bon sens Raphaël regarde ailleurs ! Je détournai donc de nouveau la tête vers la fenêtre, avant de reposer mes yeux sur mes mains qui se battaient ensemble. Si je regarde dehors, à la vitesse où nous allons, bah ça tourne et j’ai envie de mourir tellement j’ai le cœur sur la flotte. « S’tu préfères me déposer ici je peux marcher Malek.. Je.. » Je pris une pause en continuant de jouer avec mes mains.



AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 


Dernière édition par Raphaël L. Bradford le Ven 28 Oct - 5:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 4:20


Malaël

catch & Release



Tu ne sais pas du tout ce qui t’as pris pour venir le chercher, en fait. Oui, tu ne voulais pas qu’une autre personne soit victime d’un accident de la route par ta faute, mais ça n’allait pas jusque-là. Il y avait autre chose, mais tu n’arrivais pas à trouver pourquoi. Tu ne t’es jamais réellement montré aimable avec lui, mais il y avait de quoi. Tu avais une raison. Peut-être qu’en fait, tu as faits l’effort de te déplacer ce soir, puisque tu as su une partie de la vérité ? Va savoir et ça t’importe peu. Tu étais là et désormais Raphaël venait de prendre place à l’intérieur de l’habitacle. Néanmoins, tu n’allais certainement pas éterniser votre tête à tête, tu allais le porter là où il sera en sécurité et par la suite, tu allais t’occuper l’esprit ailleurs. « Ou.. Oui je comprends. Déposes-moi à l’Université j’vais me trouver un banc de parc ou cuver. Ou tenter de me rendre à pied à la résidence. Ça va aller, merci au fait. » Bon, s’il voulait passer la nuit sur un banc de parc à essayer de dégriser, c’était son choix, tu n’allais certainement pas essayer de le convaincre du contraire. Par contre, tu trouvais bizarre qu’à vingt-cinq ans, il n’ait pas d’appartement. Il avait son petit jardin secret, si ça se trouve et tu comprends ça. Tu le regardas et remarquas son malaise. «  Ça marche, mais si t’es pour vomir, fais-moi arrêter. » Tu pris donc la route vers l’Université mais peu de temps après, il se mit à rigoler. Il avait quoi cette tache ? Pourquoi il rit ? « Non ! Pas chez ma copine, je n’en ai pas… Je n’en aurai probablement jamais non plus. » Mais pourquoi il disait ça ? Voulait-il que tu lui dise le contraire et t’exclamant qu’il est beau et qu’il allait y avoir une folle dans ce monde qui voudra bien de lui un jour ? Non, tu n’allais rien dire du tout, en fait, tu ne fis pas trop attention à ce qu’il venait de dire et te concentra sur la route. Ça serait bête que tu sois accusé à ton tour. Tu t’arrêtas finalement à un feu rouge et tourna ta tête vers lui. Tu voulais t’assurer qu’il n’allait pas vomir sur tes sièges. « Toi tu vas la rejoindre c’est ça ? » Tu relevas un sourcil et regardas de nouveau vers l’avant, le feu de circulation étant devenu vert. « Nop ! J’veux pas être en couple. J’ai essayé une fois après Sara et ça été désastreux. J’me contente du sexe, that’s it ! » Au moins, cela avait le mérite d’être clair. Du sexe pour du sexe, rien de compliqué et rien de mieux qu’un bon tango à l’horizontal.

Au bout d’un moment, tu n’aperçus qu’en fait, Raphaël te regardait toujours mais cette fois avec le sourire. Et disons que son regard, pesait sur toi. Il ne se gênait pas pour te reluquer et il faut avouer que ça te faisait sourire à ton tour. Par contre, c’était devenu trop, tu commenças à rire en tournant la tête vers lui, prêtant toujours attention à la route. « Quoi ? Pourquoi tu m’regarde comme ça ? J’ai une snooze sur le bord du nez, ou quoi ? » Il se détourna, tandis que tu arrêtas de rire, mais gardas ton sourire en place. Puis quelques secondes plus tard, t’en pouvais plus de le voir gesticuler ainsi avec ses mains, alors tu les agrippas tous les deux comme tu pouvais ta l’une de tes mains, gardant l’autre sur le volant. « T’arrêtes, veux-tu ? Tu me stresses. » Peut-être n’a-t-il pas aimé ta phrase, puisqu’il te demanda par la suite de le déposer là, si tu préférais. Qu’il ne voulait pas te déranger. Tu soupiras fortement et secoua négativement la tête. « Hors de question ! J’ai pris un engagement avec toi, j’vais aller te porter où tu désires, c’est tout. » Femme ou homme c’était pareil. Il n’était pas en état et tu n’allais pas risquer d’avoir un accident sur la conscience. Tu t’arrêtas à nouveau à un feu rouge, n’ayant toujours pas enlevé ta main des siennes, mais venant de t’en apercevoir, tu t’excusas, la retirant.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 5:18


Malaël

catch & Release



« Nop ! J’veux pas être en couple. J’ai essayé une fois après Sara et ça été désastreux. J’me contente du sexe, that’s it ! » Me dit-il alors que je lui ai demandé s’il allait rejoindre sa copine.  C’est pas que cela m’intéressait vraiment, mais tant qu’à être dans le vif de la conversation, pourquoi pas. J’hochai donc de nouveau la tête. Sara, j’aurais dû y penser. C’est drôle, nous avions le même problème excepté que nous étions pas du tout dans la même situation. Puis après l’un comme l’autre nous ne sommes pas fait en bois. Autant avoir un peu de compagnie une fois de temps en temps que rien du tout, non ?   Pourquoi je penses à ça d’ailleurs. C’est parce que je suis saoul ? J’ai l’impression que mon esprit est un peu mal tourné. Surtout que je ne m’arrête pas de le regarder. Pourquoi je le fixe comme ça ? Pourquoi lui plutôt qu’un autre. Enfin, nous ne sommes que nous deux c’est vrai qu’il ne peut pas y avoir personne d’autre, mais je me demande, pourquoi je suis attiré par lui aujourd’hui.  Je me mis même à le fixer et ça le fit rire. Bon j’ai l’air d’un idiot. . « Quoi ? Pourquoi tu m’regarde comme ça ? J’ai une snooze sur le bord du nez, ou quoi ? » Je me raclai la gorge puis ris doucement à mon tour.  «Je.. J'en sais rien. Mais non ! Non ! J’devais être dans la lune..Désolé. » Dis-je en tournant finalement la tête. Va-t-il m’en vouloir pour l’avoir regardé de cette façon ? Après tout j’sais même pas s’il aime les hommes. Pourquoi je me pose cette question d’ailleurs.. Je suis réellement en train de perdre la tête. D’ailleurs c’est le chauffage qui fait qu’il fait si chaud ? Encore c’est peut-être l’alcool.

Je tentai le tout pour le tout pour ne pas le regarder, mais mon corps lui parlait de lui-même. Mes mains ses battaient entre elles, puis mes jambes bougeaient de malaise. Jusqu’à ce qu’il attrape mes mains avec sa main. « T’arrêtes, veux-tu ? Tu me stresses. »  Mon corps se raidit. « Pardon. » Dis-je en déglutissant. Je regardai sa main sur les miennes. Puis la lui redonnai mal à l’aise mais en flattant le dessus de sa main. Comme si je ne voulais pas vraiment la lui redonner.  Peut-être que j’aurais dû la garder ? En même temps c’était probablement la bonne personne pour attirer l’attention. Comme je l’ai dis je suis saoul de tout façon. Ça donnerait rien. Alors mal à l’aise, alors que je lui ai redonné sa main à contre cœur je déposai mes mains sur mes genoux. J’arrêtai tout mouvement et lui demandai même s’il voulait me déposer ici.Sauf que sa réaction fut largement négative.  « Hors de question ! J’ai pris un engagement avec toi, j’vais aller te porter où tu désires, c’est tout.» Je me retournai de nouveau vers lui puis un léger sourire apparut au coin de mes lèvres. « ..Mais.. t’as pas que ça à faire tu l'as dis toi-même.. J'veux pas empiéter sur ton précieux temps.. » Dis-je en ne laissant pas tomber mon sourire au coin de mes lèvres une seule seconde. Mes yeux suivirent tout ces mouvements, puis j’appuyai mon dos contre la porte, restant toujours attaché au siège de la voiture j'ajoutai:. « À moins que t'aies changé d'idée en ce qui concerne ta soirée. » Dis-je en le fixant et me mordillant la lèvre inférieure. Ce qui me prend ? J'en sais rien j'crois que mon cerveau à fondu avec l'alcool. Je ne pense plus, mais je sais que ce soir.. Malek je le trouve drôlement intéressant.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 5:56


Malaël

catch & Release



Peut-être que tu n’aurais dû ne rien dire et lui laisser se batailles avec ses mains ? Parce qu’à la façon dont il s’est excusé, tu vis une légère panique dans ses yeux. Ce n’est pas quelque chose qui te déplais puisque tu aimes rendre les gens mal à l’aise, craintif. Et si tu pouvais faire en sorte que Raphaël soit dans cet état d’esprit, t’allait certainement pas t’en plaindre. Par contre, ce qui te surpris fut qu’il te redonna ta main, certes, mais d’une façon assez intéressante. Pourquoi la flattait-elle ainsi ? Voulait-il te faire passer un message ? Parce que oui, tu sais très bien que la sexytude qui t’habite est au plafond, mais il pouvait clairement te faire part de ses intentions, non ? En fait, tu dis ça, mais t’en sais rien de ce qui a dans sa tête. Peut-être qu’il avait l’habitude de faire ça avec Sara et que je suis la personne qui lui redonne des souvenirs de sa meilleure amie ? Peu importe, ce n’est pas vraiment le temps de se poser des questions, mais plus pour aller le porter à l’Université comme il le voulait. Par contre, sans même comprendre la raison, il te demanda si tu préférais le laisser ici. Évidemment, tu exprimas ton refus, lorsque tu commences quelque chose, tu y vas jusqu’au bout. C’est comme le sexe, t’arrêtes pas au beau milieu « ..Mais.. t’as pas que ça à faire tu l'as dis toi-même.. J'veux pas empiéter sur ton précieux temps.. » Il se moquait de toi, non ? Qu’il ne commence pas à jouer à ça, parce que tu ne le laisseras pas simplement sur le bord de la route… Tu vas le faire sortir de ta voiture à coup de pied au cul. Tu arrêtas justement la voiture au feu rouge et te retourna vers lui, afin de voir son expression. Savoir ce qu’il désirait réellement, parce que toi, t’en avais rien à foutre de le laisser la, en vrai. Mais il était confortablement adossé contre la porte, continuant à te regarder. « À moins que t’aies changé d’idée en ce qui concerne ta soirée. » Ajouta-t-il pour finalement se mordre la lèvre inférieure. Qu’est-ce qui lui prenait ? Pourquoi te draguait-il ainsi ? Il te prend pour une meuf ou quoi ? Fronçant les sourcils, tu te surpris en train de fixer ses lèvres et pourtant, tes paroles sortirent d’elles-mêmes. « Mes plans ont pas encore changé, mais si tu continues, ça sera pas trop long qu’ils vont l’être ! » Tu ne te préoccupais même plus de la lumière, tout ce qui t’importait était cette lèvre coincée entre ses dents.

Il a fallu que le chauffeur derrière vous klaxonne pour que tu sortes de la lune. Et en moins de temps pour le dire, tu tournas à droite, alors que pour te rendre à l’Université, tu devais prendre le chemin de gauche. « Tu l’auras voulu ! Tu pesas sur l’accélérateur, excédant un peu la vitesse permise et arriva sans d’encombre dans un stationnement. « Mes plans ont changés. C’est le temps de te dégriser. » Tu passas par le service au volant d’un café et commanda deux boissons chaude ainsi que deux donuts. Le sucre et la caféine, rien de mieux pour remettre quelqu’un sur le droit chemin.. Tu lui tendis sa part de la commande et alla te stationner un peu plus loin. Tu attendis qu’il croque dans sa beigne et t’exclama : « T’as du sucre en poudre juste là. en pointant le coin de sa bouche. Avant qu’il l’essuie tu pris les devants ajoutant : « Attends, je vais te l’enlever. » Tu enlevas ta ceinture et t’approchas de lui d’une façon dangereuse, très dangereuse puisqu’au lieu d’être ton doigt qui effleura le coin de ses lèvres, ce fut ta langue. Celle-ci continua tranquillement le long de sa lèvre et attendis sa réaction, restant à proximité. Il voulait jouer, ce petit jeu se jouait à deux…



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 28 Oct - 6:05


Malaël

catch & Release




Je me sens instable alors que mes yeux croisent les siens. Je ne comprends même pas ce qui m’arrive bien que ce soit facile de rejeter la faute sur tout l’alcool que j’ai ingurgité. Mes yeux le suivent, puis mes dents restent tout de même accrochées sur mes lèvres. J’attends sa réponse et surtout je ne bouge pas alors que je suis appuyé contre la porte de sa voiture. « Mes plans ont pas encore changé, mais si tu continues, ça sera pas trop long qu’ils vont l’être ! » J’haussai les sourcils puis me tortillai légèrement de façon suggestive. Je relâchai ma lèvre inférieure, puis pris un air innocent. « Mais non faut pas hen.. » Pourquoi je m’entête à ce qu’il ne cancelle pas ses plans alors que je sais très bien ce que j’ai envie. Du moins, c’est ce que je crois parce qu’en fait j’ai du mal à  me faire à l’idée que mon choix, mon attirance ce soit arrêté sur Malek.  Nous sommes arrêtés sur la lumière rouge mais tout ce qui nous ramène à l’ordre c’est  que le chauffeur derrière nous ait klaxonnai. Je sursautai, puis me replaçai convenablement dans mon siège. « Tu l’auras voulu ! » Me dit Malek avant de peser sur l’accélérateur.  En moins de deux nous nous retrouvèrent dans le stationnement d’un café. Je crois que mes yeux se sont écarquillés de surprise à la vitesse à laquelle nous sommes arrivés là. .  Puis voulu quoi ? Pourquoi je l’aurai voulu ? Quelle idée il a derrière la tête maintenant ? Bon, je n'aurais pas dû me mordre la lèvre et me positionner de cette façon. Il aurait dû me ramener à l'ordre et me dire que je n'ai pas le droit. Pour ce faire maintenant je trouve que l'idée d'aller prendre un café ne ressemble pas du tout à l'image que nous sommes supposés donner.  En théorie et en pratique on se déteste.. Mais là, c'est différent ce soir.

« Mes plans ont changés. C’est le temps de te dégriser. » Ajoute-t-il alors qu’il s’engage dans l’allée du café pour la commande à l’auto. Dégriser.. Oui il serait temps. C’est une très bonne idée qu’il a là. En plus ça pourra me permettre de me rendre à la résidence alors que là maintenant j’ai du mal à me tenir debout.  J’avoue là, que je commence à me trouver pas normal. Dans ma façon de penser et surtout d’agir.  Je pris donc le café qu’il me tendit puis pris une bouchée de mon beigne. Sauf que Malek me fixa.  « T’as du sucre en poudre juste là.  » Me dit-il en pointant le coin de mes lèvres. Je suivis le bout de son  doigt, jusqu’à ce qu’il ajoute :  « Attends, je vais te l’enlever. » Je me redressai le regardant s’approcher de moi. Son visage tout près du mien je le suivis de yeux impatient de voir ce qu’il allait faire. Je l’avais peut-être un peu chercher mais en même temps ne devions nous pas nous arrêter là ? Sa langue vint donc effleuré le coin de mes lèvres puis toute la lèvre inférieure avant de reculer un peu son visage du miens. Je souris de façon plutôt satisfaite parce que le malgré le fait que nous ne devrions pas s’aventurer sur le sujet je le voulais. J’approchai donc mon visage du sien et passai à mon tour ma langue sa lèvre inférieure avant de l’agripper délicatement avec mes dents. « J’peux en mettre partout ou tu veux du sucre en poudre.. Surtout si c’est cette façon que tu t’serviras pour venir l’enlever. » Dis-je amusé. « Donc.. Arrêtes-moi si je me trompe ton changement de plan c’était de vraiment venir manger des beignes mais .. plutôt de faire semblant ? » Dis-je en détachant à mon tour la ceinture de mon siège. Je me redressai puis le fis retomber sur son siège. Je m’avançai doucement faisant glisser ma main sur sa cuisse, je le fixai. « C'est ça ?..» Dis-je en laissant ma main s’aventurer tout près de son entre-jambe par-dessus son jeans. Le pire qu’il pouvait arriver c’est qu’il me rejette, encore on allait s’envoyer en l’air dans le parking d’un café ouvert vingt-quatre heure.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Sam 29 Oct - 2:15


Malaël

catch & Release



Tu devais trouver une façon pour lui redonner son état normal. Pour l’instant, il te draguait ouvertement et tu savais pertinemment qu’il s’aventurait sur ce terrain glissant pour cette raison. Jamais il tenterait quoi que ce soit en était à jeun. Même si tu dois avouer être attiré par toute cette mascarade, il n’en demeure pas moi que tout ça pourrait être un piège. Qu’est-ce qu’il te dit qu’il ne te fera pas du tort si tu te laisses aller avec lui lorsqu’il est ivre. Hors de question qu’il t’accuse de quoi que ce soit, alors tu es sur tes gardes. Serais-tu un poil paranoïaque ? Pas le moins du monde, tu n’as juste aucune confiance en lui, alors tu te méfie, mais ça ne t’empêcheras pas de tirer ton coup. Alors tu décidas en premier lieu d’aller prendre un café en sa compagnie, voulant du temps pour que l’alcool dans son organise s’absorbe. Tu lui avouas même très clairement que tes plans pour la soirée venaient de changer. La seule petite chose est qu’il ne savait pas ce que tu allais faire, ce que tu avais en tête. Et tu n’allais certainement pas lui dire comment tu allais t’y prendre. Il en était hors de question.

Le temps venu d’essayer ta toute première tactique d’une petite lignée est désormais arrivé. Lorsque ce fut le temps d’aller lécher ce sucre en poudre, absent, sur le coin de ses lèvres, tu ne te gênas pas pour lui enlever avec ta langue, profitant de la proximité pour faire courir ton muscle sur sa lèvre inférieure. Tout de même fier de ton coup et surtout au courant de l’effet que tu pouvais produire sur les autres, tu attendis de voir sa réaction. Par simple mesure de précaution. Tu n’aurais jamais pensé faire ce geste au meilleur ami de ta défunte copine et pourtant, à ce jour, tu espérais plus. Beaucoup plus malgré que tu fusses totalement conscient que vous étiez dans un collège ennemi. Et si tout cela faisait partie d’un bizutage ? S’il fallait qu’il se fasse une personne des Queens ? Tu devrais peut-être arrêter de penser et de laisser la vie de guider. Tu le laissas passer sa langue sur ta lèvres à son tour et souris lorsqu’il la coinça entre ses dents. « J’peux en mettre partout ou tu veux du sucre en poudre.. Surtout si c’est cette façon que tu t’serviras pour venir l’enlever. Donc.. Arrêtes-moi si je me trompe ton changement de plan c’était de vraiment venir manger des beignes mais .. plutôt de faire semblant ? » Tu lui souris coquinement et secoua négativement la tête, le montrant clairement que tu n’y pensais pas du tout. Ton expression était faussement innocente. Tu rigolas lorsqu’il te poussa contre ton siège et le regardas droit dans les yeux, sentant sa main se faufiler jusqu’à ta cuisse. « C’est ça ? » Tu regardas sa main se glisser près de ton entre-jambe et te lécha, d’une façon suggestive, les lèvres avant de remonter ton regard pour rencontrer le sien. Sans plus attendre, tu agrippas sa main et la déposa directement sur ton sexe, toutefois, par-dessus ton jean et exerça une légère pression. « J’sais pas. C’est ça que tu voulais entendre ? » Tu te mordis la lèvre libéra sa main. « On est deux mecs majeurs et consentant, non ? Autant s’amuser… la vie est si courte. » Tu  n’avais pas tords, mais qu’allait-il dire à ça ? Il avait bu ce soir après tout, il pourrait raconter n’importe quelle connerie. Tu devais donc trouver une ruse pour qu’il soit totalement et réellement consentant, même si en le voyant agir, tu n’en doutais pas. Soit qu’il est un excellent menteur ou soit attiré par ta personne. Et tu optes plutôt pour la première. « Et j’ai un moyen infaillible pour que tu le sois. Ça fonctionne à tours les coups. Tu veux que j’te montre ? » Même s’il ne voulait pas, tu n’allais pas lui laisser le choix. En fait, tu n’attendis même pas sa réponse que tu agrippas de nouveau sa main dans la tienne et la glissa à l’intérieur de ton jean et de ton boxer, directement sur ton sexe qui prenait déjà lentement de l’ampleur. « Et puis, verdict ? » Qu’il n’ose pas te tendre un piège. Il sait comment tu es et comment tu peux facilement te vexer ou prendre au mot ce que les autres te disent. Qu’il fasse attention à ses paroles pour ne pas le regretter, par la suite.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Sam 29 Oct - 4:11


Malaël

catch & Release




Confiant mais surtout saoul, mes yeux ne le quittèrent pas une seule seconde. Mon visage près du sien, j’hésitai à me reculer. Étions-nous vraiment en train de se chercher l’un et l’autre ? Non, en fait disons que je l’ai plutôt cherché, vu dans l’état dans lequel je me trouve. Je n’aurais probablement pas dû, mais ce soir.. Ce qu’il est chaud.   En tout cas, amusé je le repoussai doucement puis fis glisser ma main sur sa cuisse.   Je m’aventurai doucement vers son entre-jambe mais en l’espace de quelques secondes je fus déconcentré par son regard. Un sourire fit donc apparition au coin de mes lèvres lorsque sa main agrippa la mienne et alla la déposer avec pression sur son entre jambe. « J’sais pas. C’est ça que tu voulais entendre ? » Je me mis à rire fixant ses lèvres maintenant prisonnières. J’hochai la tête, me pinçai les lèvres puis approcha mon visage du siens doucement. « Décevant un peu comme réponse, tu trouves pas ? » Dis-je en souriant doucement mais innocemment.  Mes lèvres  ne frôlèrent pas ses lèvres mais disons que j’étais assez proche pour qu’elles puisse entrer en contact avec les siennes.    « On est deux mecs majeurs et consentant, non ? Autant s’amuser… la vie est si courte. » Me dit-il ensuite.  Je baissai les yeux gêné. Qu’est-ce qui me prend. Oui nous sommes deux mecs majeurs et vacciné, sauf que j’étais en train de me demander si nous étions en train de faire la bonne chose. Après tout, demain lorsque j’aurai dégrisé peut-être me sentirais-je coupable d’avoir couché avec le petit-ami de ma meilleure amie. Bon sens, qu’est-ce qu’il m’arrive. Pourquoi c’est ce soir que je le trouve aussi intéressant ?Pourquoi Malek tout court. J’hésitai donc un instant face à sa phrase. Je me sentais un peu moins brave, bien que mon entre-jambe lui disait oui !  Je glissai doucement ma main tout près de son entre-jambe et répondis en déglutissant : « Alors.. Amusons-nous comme deux adultes consentants. » Mon visage toujours près du sien je fis passer ma lange de nouveau sur ses lèvres. S’il voulait qu’on s’amuse on allait faire ça en grand. Puis ce n’était pas parce que mon cerveau était un peu brouillé par l’alcool que j’étais en manque de moyen.  J’allais être incontrôlable s’Il le voulait.

Ma langue ayant passée de nouveau sur ses lèvres, je me reculai doucement. « Et j’ai un moyen infaillible pour que tu le sois. Ça fonctionne à tours les coups. Tu veux que j’te montre ? » Me dit-il en agrippant ma main pour la déposer dans son jeans, mais sous son boxer. Je n’eus même pas le temps d’hocher la tête, que mes doigts se refermèrent déjà sur sa virilité. Je ne pu m’empêcher de sourire. Définitivement, on ne rigolait plus la. On allait vraiment passer aux choses sérieuse et franchement je ne pouvais pas dire que cela me déplaisait. Au début je jouai avec lui histoire de voir comment il allait réagir. Juste pour le provoquer, mais jamais je n’aurais pensé que nous en serions là. Moi qui m’amusait avec lui alors que l’alcool coule à flot dans mes veines. « Et puis, verdict ? » Je lui souris coquinement à mon tour, puis le caressai doucement malgré l’espace restreint dans son jeans. « Ça me donne encore plus envie d'aller plus loin.. » Je me mordillai de nouveau la lèvre, puis sorti ma main de son jeans. Je l'agrippai par la ceinture et le forçai à venir s'asseoir sur mes cuisses. « Dis-moi que je suis pas le seul à en avoir envie. » Dis-je en bougeant mes hanches de façon suggestives. J'attrapai de nouveau la ceinture de son jeans avant de la détacher, ainsi que son jeans dans la ferme intention de tout libérer. Alors que mes mains étaient plutôt occupées sur son jeans, mes yeux, ils le regardèrent avec envie avant même que mes lèvres s'attaquent à son cou.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Sam 29 Oct - 5:37


Malaël

catch & Release



Ce n’est pas étonnant de dire et de faire croire à quiconque que tu aimes le sexe et que tu es prêt à bien des choses pour l’obtenir par n’importe quelle façon. Certes, pas avec n’importe qui, cela va de soi, mais toute personne intéressante à tes yeux peuvent passer dans ton pieu. Aujourd’hui, tu venais de flasher sur Raphaël sans même réellement comprendre comment était-ce possible. Oui il est magnifique, bien foutu. Oui tu aimerais bien savoir ce qu’il a dans son frock et surtout comment il s’y prend, mais dans ta tête, tu n’aurais jamais cru possible que ça se rende jusqu’à là. Tu le connais trop. En fait tu le connaissais trop. Il était un peu comme ton frère, il y a sept ans. Toujours fourré ensemble avec Sara. Aujourd’hui, il n’est plus que l’ombre de lui-même et a été longtemps ton pire cauchemar. Est-ce parce que tu sais que ce n’est pas lui qui conduisait que tu es aussi attiré vers lui ? Peut-être est-ce également parce qu’il est ton dernier rempart qui te rappel ta petite-amie. D’ailleurs pourquoi l’appeler encore ainsi ? Elle est décédée, elle ne reviendra pas. « [color=#0000ff]Ça me donne encore plus envie d'aller plus loin.¶/color]. » Te dit-il finalement alors que tu lui avais demandé le verdict d’avoir mis sa main dans ton boxer. Et Bordel de merde ! Tu étais plus que d’accord. Tu ne pouvais pas demandé mieux que d’aller plus loin, surtout qu’il avait commencé à jouer avec ton engin. Qu’il recommence, tu n’attends que ça. Malheureusement, il enleva sa main, mais t’agrippas pour te faire asseoir sur lui. Intéressant et très surprenant, mais ça te dérangeait pas du tout. « Dis-moi que je suis pas le seul à en avoir envie. » Oh le con ! Tu voulais attendre un peu. Un tout petit peu le temps qu’il dégrise un peu afin de ne pas être le seul a jeun. Mais non, il te fait littéralement du entre dedans pour être bien certain de te faire craquer et bordel, ça fonctionne. « Ce qui est interdit, ce qui est impossible est toujours plus excitant. Alors j’crois que t’as ta réponse. » Tu lui souris en poussant un léger grognement lorsqu’il s’attaqua à ton cou. Non, tu ne lui avait pas dit clairement que tu avais envie de lui. Ça tu ne le dis à personne, pourquoi commencé pour un simple coup d’un soir avec qui tu ne baiseras plus jamais ? Sans plus attendre, tu te débarrassas de son T-shirt comme tu le pouvais et le lui laissa libre accès à ton cou. Tes mains glissèrent tout le long de sa colonne vertébrale, laissant Raphaël prendre le devant. Tu n’es pas habitué de te laisser faire sans prendre le contrôle de la situation. Tu es plutôt le leader, celui qui donne le beat, mais sans savoir pourquoi, tu te laissais faire et tu y prenais goût. Sans doute pour savoir jusqu’où il était prêt à aller ? Jusqu’où allait-il se rendre avant de se réveiller et se dire que ce que vous êtes en train de faire n’a aucun bon sens ? Va savoir. « Montres-moi ce que le grand Raphaël Bradford est capable de faire… Surprends moi, j’savais même pas que t’aimais les hommes. » Et ce n’est pas pour te déplaire. Surtout pas aujourd’hui d’ailleurs. Il pouvait faire tout ce qu’il désirait de toi à cet instant, et qu’il en profite, puisque dès que tu auras confirmation qu’il veut réellement aller plus loin, ou plutôt que les choses sérieuses auront réellement débutées, ça ne sera plus le temps. Tu auras pris le contrôle. Pour l’instant, il avait encore le temps de te faire voir des étoiles. Tout à l’heure ça sera son tour et tu comptes bien le faire gémir. Le faire crier de plaisir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: catch and release [MALAËL],

Revenir en haut Aller en bas
 
catch and release [MALAËL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys
» [Sport ? ] Catch
» Catch extrem
» Music Catch
» Fan de catch ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ MAGDALEN STREET-
Sauter vers: