Bienvenue à Oxford . Le forum a ouvert le 2 septembre 2016. Rejoignez-nous pour une aventure de folie
N'oubliez pas de laisser un petit mot sur bazzart ou pub rpg design
Intégrez les Harris Manchester Hall ou les Merton Hall pour gagner directement 50 livres sterling après votre validation

Partagez | 
 

 catch and release [MALAËL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 4 Nov - 0:35

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 4 Nov - 1:35


Malaël

catch & Release




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 4 Nov - 4:30

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Ven 4 Nov - 5:08


Malaël

catch & Release



Étendus sur son torse, les yeux fermés tout en essayant de contrôler ta respiration, tu reprends ton souffle peu à peu. Ça fait longtemps que tu n’as pas ressentie ce bien-être après le sexe. Celle sensation d’être à ta place. « J’suis loin d'être magnifique Malek.. J'suis un... Qui voudrait d’un mec comme moi » Gardant la position, ne voulant en aucun cas bouger d’un centimètre tu répondis sans réfléchir avant de parler : « Moi ! » Suite à ta phrase, tu ouvris subitement les yeux, venant de réaliser ce que tu venais de lui dire, mais fut rapidement calmer par sa main qui caressait tes cheveux. Pourquoi faisait-il ça, au juste ? Tu trouves ce juste… pas déplacé mais assez intime à son genre. « J’ai fais des conneries c’est vrai.. et je m’en veux toujours autant. Je devrais d’abord avoir une estime de moi avant d’autoriser quelqu’un à faire partie de ma vie. J'imagine que je devrai avoir une vie impeccable pour pouvoir avancer.. » Et il croit quoi ? Que tu es une personne parfaite ? Toi aussi tu en as fait des conneries dans ta vie. Toi aussi t’as fait de la taule. Toi aussi tu as été catalogué comme étant un meurtrier pendant un bon moment. Et ça ne fait pas de toi un monstre. « D’toute façon y’a personne qui veut de moi.. J’suis identifié comme étant un meurtrier Malek. J’vais payer pour ça toute ma vie.. En conséquence je vivrai seul jusqu’à la fin de mes jours. » Tu soupiras fortement et relevas la tête pour finalement réussir avec difficulté à te positionner sur tes coudes. Tu en profitas même pour lui donner une gifle sur le torse pour qu’il arrête ses bêtises. « Ta ferme ta gueule, ok ? La différence entre toi et moi c’est que toi t’as tué personne. » Tu ne mesurais pas tes paroles. Tu étais en train de lui révéler des trucs que personne ne savait, même pas Sara. Oui, tu avais tué ce mec qui a voulu violer ta cousine. Pas sur le coup, mais il a succombé à ses blessures faisant une hémorragie interne. Ton beau-père à réussi à étouffer l’affaire, mais tu as cette mort sur ta conscience tous les jours. Alors ton petit jeu de tu es considéré comme un meurtrier étant destiner à passer sa vie seul comme un hermite, tu peux te le fourré dans l’cul, c’est clair ? » Il venait une fois de plus de t’offusquer, mais cette fois-ci pas directement toi. Mais plus ce qu’il venait de te dire, puisque tu n’étais en aucun cas d’accord avec ses paroles.. Tu te retiras sèchement de lui et retiras le préservatif que tu inséras dans un papier mouchoir. « Moi j’voudrais d’une personne comme toi dans ma vie et sans doute que j’en serais fier, parce que t’as traversé des tas de trucs et t’es toujours debout. Bien vivant et tu te bats tous les jours. Alors si moi, je serais intéressé, il y en a d’autres. Okay ? » Oui, tu parlais beaucoup trop et ça ne te ressemble pas. Tu parles ainsi lorsque tu es ivre et ce n’est pas le cas en ce moment. Mais bordel, il venait de te faire chier à essayer de passer pour la victime. Tu respiras un bon coup pour te calmer et le regardas plusieurs secondes avant de t’asseoir convenablement sur la banquette arrière, la tête contre l’appuie-tête, continuant à prendre ton souffle. « Quand tu seras prêt pour que j’aille te reconduire tu me diras. Sauf si… Non rien. » Commence pas à lui parler de deuxième round, il va te prendre pour un fou.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Sam 5 Nov - 22:42


Malaël

catch & Release



Le coïte terminé je tente toujours de retrouver mon souffle. Malek est couché sur mon torse tandis que moi je m'autorise à répondre à ce qu'il venait de dire. Je suis parti comme ça dans un délire bien que je crois sincèrement que tout ce que j'ai dis est vrai, Personne ne veut de moi et ne voudra de moi. Je sais c’est idiot de penser comme ça, mais depuis quand on accepte un criminel dans sa famille. Pour tout le monde je suis celui qui a tué Sara. Y’a que Malek qui sait maintenant que ce n’était pas moi au volant de cette voiture. Je soupirai donc doucement puis je l’entendis dire. «Moi !» Comment ca lui. « Quoi .. Comment ça toi. Encore toi !»Il voulait de moi « Mais arrête.. Si t’aurais voulu de moi dans ta vie Malek on serait encore amis. » Dis-je  en flattant toujours ses cheveux. Ben quoi c’est vrai. Si notre relation aurait été faite pour durer, jamais nous nous serions perdu de vu. Il m’en aurait pas autant voulu. Bon c’est vrai au départ il croyait que c’était moi qui avait tué Sara.. Mais encore pour qu’il ne me déteste vraiment pas il aurait fallu que je ne sois pas assis dans cette voiture.

« Ta ferme ta gueule, ok ? La différence entre toi et moi c’est que toi t’as tué personne. Alors ton petit jeu de tu es considéré comme un meurtrier étant destiner à passer sa vie seul comme un ermite, tu peux te le fourré dans l’cul, c’est clair ?  » Me dit-il ensuite en se redressant. Je relevai la tête puis le fixai. D’abord le ton qu’il avait employé m’avait donné des frissons dans le dos. Puis d’où il se permettait de me parler de cette façon. Alors, est-ce que je peux lui arracher la tête ?  Ma mâchoire se crispa mes yeux toujours rivé sur lui. « Tu t'prends pour qui toi ?  En quoi tu t’permet de me parler de cette façon ? J’suis pas ton chien.» Dis-je les sourcils haussé et soudainement offusqué à mon tour. Si j’allais détourner mon regard et le quitter des yeux ? Non j’allais lui tenir tête jusqu’à la fin. Il voulait avoir raison, bah il n’était pas tombé sur la bonne personne pour lui permettre d’avoir raison. Pas moi, « Non ! Je me la fermerai pas parce que je sais pertinement que si j’étais resté là-bas avec elle, elle serait encore avec nous aujourd’hui. » Finis-je par dire alors que je cherche activement ma paire de boxer.

« Moi j’voudrais d’une personne comme toi dans ma vie et sans doute que j’en serais fier, parce que t’as traversé des tas de trucs et t’es toujours debout. Bien vivant et tu te bats tous les jours. Alors si moi, je serais intéressé, il y en a d’autres. Okay ? » Je me suis arrêté d’enfiler mes vêtements au moment où il m’a dit ça. Bordel il est pas bien ? C’est moi qui a bu et c’est lui qui délire ? Puis pourquoi lui plus qu’un autre ? Pourquoi il serait intéressé à moi d’ailleurs après ce que j’ai fais. Bon pratiquement je été victime d’un coup monté, mais si je ne lui avais pas dis jamais ça ne se serait su. Je trouve ça flatteur qu’il pense des choses comme celles-là par contre, mais à quel prix ? En profitait-il pour me faire croire des trucs alors que j’étais toujours sous l’effet de l’alcool. En tout cas, bien que ça m’arrive rarement, je me sens mal à l’aise. « Malek.. Tu n’peux pas vouloir d’une personne comme moi dans ta vie c’est juste… Insensé. » Je me mis à jouer avec mon chandail ne l’enfilant pas. « J’sais pas moi-même comment j’fais pour me tenir debout. » Je dis ça parce que tout ce qui me tient pour l’instant c’est d’abuser de l’alcool et me perdre dans la drogue. Alors outre me faire sentir bien cette merde elle ne règle rien. Mais ça, lui il ne le sait pas ce que je fais de mes temps libre. Il ne sait tout simplement pas ce qui ce passe dans ma vie.. « Disons seulement que j’engourdis le mal. » Dis-je en laissant retomber mes mains sur mes genoux le regard triste. Je restai silencieux quelques secondes, puis il me regarda la tête appuyé contre le siège. « Quand tu seras prêt pour que j’aille te reconduire tu me diras. Sauf si… Non rien. » Je me retournai pour le regardé puis fronçai les sourcils. « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Dis moi.. » Dis-je la voix hésitante. Qu’est ce qu’il allait dire ? Pourquoi il laissait sa phrase en suspend ? Bordel, je déteste ça.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Dim 6 Nov - 0:41


Malaël

catch & Release



« Non ! Je me la fermerai pas parce que je sais pertinemment que si j’étais resté là-bas avec elle, elle serait encore avec nous aujourd’hui. » Ton cœur se mit à battre à tout rompe. Entendre parler de Sara lorsque ce n’était pas toi qui commençais la conversation te faisait toujours mal, même après tout ce temps. Il faut dire que c’est elle qui avait réussi à te changer en mieux et c’est sa mort qui a tout détruit ce qu’elle avait construit. Disons qu’aujourd’hui, entendre parler de ta défunte copine et de viol, te fait friser les cheveux. Ce sont vraiment tes deux sujets qu’il ne faut jamais aborder en ta compagnie. Tu regardas donc Raphaël dans les yeux et pris une grande inspiration. « Ouais, mais elle est plus là, alors j’dois passer à autre chose et tu m’as permis de le faire. » Oui, avec sa révélation qui a eu l’effet d’une bombe en toi, il t’a permis d’enfin pardonner à quelqu’un qui y était pour rien. Et en quelque sorte de le retrouver. Sa réaction te fit calmer automatiquement et tu en profitas pour lui avouer que toi, tu aimerais bien avoir une personne comme lui dans ta vie. Une personne qui était toujours debout, même si elle a traversée beaucoup d’épreuves. Toutefois, il n’avait pas du tout l’air d’être en accord avec tes propos, même qu’on aurait dit qu’il était… gêné ? . « Malek.. Tu n’peux pas vouloir d’une personne comme moi dans ta vie c’est juste… Insensé.  J’sais pas moi-même comment j’fais pour me tenir debout. » Tu savais exactement quoi lui dire pour cette phrase, mais si tu t’y risquais allait-il te trouver fleur bleu ? Allait-il se moquer de toi ou encore pire ne pas te croire ? Parce que oui tu avais envie de lui dire que ce n’est pas une personne comme lui que tu voulais dans ta vie, mais lui tout corps et que peu importe ce qu’il voudrait essayer de dire pour te faire changer d’avis à son propos ne fonctionnerait pas. Oui, tu aurais aimé lui dire ça, mais à la place, tu lui dit : « Tu vas la trouver la personne qui va t’aider à te tenir droit. Crois-y et ça arrivera. Crois-tu en l’amour Raphaël ? » De ton côté, tu avais quand même du mal à y croire. Tu pourrais même dire que Sara t’as complètement enlevé le sentiment d’aimer quelqu’un. Tu as peur de souffrir, voilà c’est dit. Et pourtant, tu as toujours cet espoir de trouver la personne qui pourrait faire en sorte de te rendre aussi bien que Sara a pu le faire. D’ailleurs, est-ce que tu pouvais t’autoriser à aimer quelqu’un de nouveau ? Tu n’es pas si certain, tu finiras une fois de plus par souffrir. « Disons seulement que j’engourdis le mal. » Tu le regardas, sans comprendre ce qu’il voulait dire par là, alors que dans ta tête, tu lui criais que tu pourrais lui engourdir tout le mal qu’il a. Lui enlever toute culpabilité. Tu aimerais pouvoir lui dire que tu aimerais manigancer un truc pour que William paie finalement de ses actes. Malheureusement, même avec la quantité d’argent que tu possèdes, tu n’en aurais jamais assez pour le faire enfermer ou le faire avouer ses actes. Et pourtant, tu aimerais tant pouvoir rendre un sourire sur le visage de Raphaël, qu’il recommence à vivre et qu’il soit heureux. Par contre, tu ne savais pas comment t’y prendre. Premièrement parce que tu n’as jamais agis de la sorte avec quiconque et deuxièmement, tu ne sais pas comment agir sans tomber dans une série à l’eau de rose. Alors, tu devais te sortir de ce pétrin dans lequel tu t’étais mis en voulant aller le porter chez lui, sauf s’il voulait tenter un deuxième round. Mais, tu n’as pas fini ta question, puisque ce n’est pas de sa faute si tu es insatiable. « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Dis-moi.. » Tu fis un léger sourire et secoua négativement la tête, simplement pour le narguer, parce que tu voyais bien qu’il était curieux et qu’il voulait le savoir. Sauf encore une fois, comment lui dire le fond de ta pensé sans paraitre niais, ou encore pire, accro à sa personne ? « Sauf si t’as envie de crier une nouvelle fois, moi j’toujours partant. » Tu venais de dire ça sur le ton de la rigolade tout en enfilant ton dernier morceau de vêtements. « À moins que ça te tente pas de rentrer chez toi et que t’as envie de faire autre chose. J’sais pas moi. Autre chose qui m’fait pas penser à ta queue ! » Voilà qui a été dit dans les règles de l’art. Ça passe ou ça casse. Tout était entre ses mains. Un deuxième round, une activité quelconque qui finira tout de même par une baise torride, tu t’en fais une promesse ou simplement le reconduire chez lui. Qu’il fasse ce qui lui tente, mais ça te tentais pas que ce soit la seule et unique fois que t’allais coucher avec lui. Il vaut le coup, ça c’est certain.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Dim 6 Nov - 2:58


Malaël

catch & Release



« Ouais, mais elle est plus là, alors j’dois passer à autre chose et tu m’as permis de le faire. »  Décidément je ne m’attendais pas du tout à entendre ça venant de sa bouche. « Mais.. Comment ça je t’ai fais passer à autre chose ? J'comprends pas.  » Dis-je les yeux grands, mais sur un ton perplexe.  De plus je ne crois pas avoir été prêt à l’entendre. Ça m’a donné des frissons dans le dos. D’abord parce que ses paroles se voulaient gentilles et probablement sincère, mais ensuite parce que nous sommes supposé se détester et non s’apprécier.  Je veux le détester, je veux que notre relation soit merdique, mais ce soir.. Tout est contre moi et franchement j’aime ça. Peut-être pourrais-je un jour me laisser aller avec lui ? Ou peut-être pas puisque nous ne devions pas.  Nous avons déjà été amis et maintenant tout est contre nous. Soit la que nous soyons dans deux collèges différent et la mort de Sara. Ce qui est apparemment plus d’actualité maintenant. Je ne suis plus ou me mettre. Je ne sais plus quoi faire, ni quoi comprendre, pourquoi ne m’en veut-il plus de sa mort. Pourquoi il a accepté de coucher avec moi, alors que je suis carrément ivre. Qu’est-ce que je dois comprendre ? Y’a quelqu’un pour m’aider ou je me démerder ? Ça me trouble de ne rien comprendre ni même savoir. Je voudrais savoir ce qui l’a poussé à aller jusqu’au bout avec moi. Bon, je n’ai certainement pas aider avec mes avances, après il avait la liberté de dire non ! Pas vrai ?


J’essaie de ne pas avoir l’air si triste. J’essaie fort, mais mon visage est juste incapable de mentir. L’expression s’affiche toute seule, alors que mes paroles elles tentent de contredire ma réaction. Comme menteur, je suis vraiment le pire de tous. C’est peut-être seulement que je n’ai pas envie d’élaborer plus que ce que j’ai déjà dis sur ma vie. Quoi qu’il le sait déjà que mon père c’est un gros connard de première qui prend un coup. C’était comme ça quand  nous nous sommes connus et ça n’a toujours pas changé. Puis après, qu’est-ce que ça peut bien lui faire de savoir que ma vie c’est de la merde  et que ça toujours été que de la merde d’ailleurs.  « Tu vas la trouver la personne qui va t’aider à te tenir droit. Crois-y et ça arrivera. Crois-tu en l’amour Raphaël ?» Je souris doucement avant de me retourner de nouveau vers lui.  Je pouffai presque silencieusement de rire. Ça avait plutôt l’air d’un soupire forcé mon affaire mais je répondis : « Mouais.. T’as peut-être raison.  Justement faudrait que je me permette d’y croire. » J’haussai les épaules puis enfilai mon t-shirt. Pour moi pour l’instant la possibilité d’être heureux et avoir une vie stable n’était pas envisagé. Je ne sais pas où Malek veut en venir avec tout ça je le trouve gentil de me dire ces choses, mais pourquoi il s’attarde à me le dire alors que j’ai presque tué sa copine. «  J’y ai cru.. Maintenant je n’y crois plus. »  Dis-je finalement la voix brisée. C’est vrai j’y ai cru à mon histoire avec Anthony. J’étais fou amoureux de lui, mais disons que je n’ai jamais pu aller bien loin avec lui. D’abord parce que mon père m’en a empêché mais ensuite parce que nos chemins ne se sont plus jamais croisés. « Peut-être qu'un jour je changerai d'avis et que comme tu dis je rencontrerai cette personne qui changera tout dans ma vie, mais pour l'instant.. J'sais pas c'est pas.. Enfin bref. » Dis-je en baissant la tête. Découragé et triste à la fois, je me laissai retomber sur le siège de la voiture, mon jeans en mains.  « Toi t'y crois ? » Finis-je par lui demander. Je voulais savoir si pour lui, c'était possible de remplacer Sara. Peut-être n'en a t'il rien à foutre de l'amour, encore que tout ce qu'il cherche et trouvera toute sa vie c'est des gens avec qui il peut s'évader, baiser.. Une personne comme moi ce soir.

Curieux, je laissai mes yeux posés sur lui, attendant impatiemment ce qu’il allait me dire. Comme un enfant devant un cadeau à noël. C’est nul je sais, mais ce soir malgré nos différents je ne regrette pas l’avoir appellé parce que je suis en train de passer du bon temps avec lui. Je regrette déjà le moment où il me ramènera chez moi. Bien que je sache déjà que toute bonne chose à une fin. « Sauf si t’as envie de crier une nouvelle fois, moi j’toujours partant. À moins que ça te tente pas de rentrer chez toi et que t’as envie de faire autre chose. J’sais pas moi. Autre chose qui m’fait pas penser à ta queue ! » Je me mis à rire aussi. Je le regardai et m’approchai de lui étant donné que nous n’étions pas près l’un de l’autre.« Je te rassure.. j’ai rarement envie de retourner chez moi.. » C’est vrai avec mon père ivre 24 heure sur 24 ça fait chier. Puis autant que je ne rentre pas tout de suite, parce que je me retrouve dans le même état que lui et que je suis normalement pas du monde lorsque je suis sous l’effet de l’alcool. « Avoues-le que t’as envie de m’entendre crier à nouveau.. » Dis-je amusé. J’approchai mon visage près du sien, mes lèvres assez près des siennes me retenant de ne pas les mordiller. « Ta proposition est assez alléchante.. » Dis-je en passant le bout de ma langue sur le bord de sa lèvre. Je dessinai sa mâchoire du bout de mon doigt « Dis-moi ! À quoi vas-tu penser pour l’oublier ? »Dis-je en prenant sa main et la déposant sur mon entre-jambe.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Dim 6 Nov - 3:47


Malaël

catch & Release



Avais-tu réellement envie de parler de Sara ? Pas le moins du monde. Cela te redonnait trop de mauvais souvenir, mais en même temps, il avait droit de savoir pourquoi il me permettait de commencer à aller de l’avant et faire enfin mon deuil de Sara. De ne plus avoir l’envie folle de la venger. « Tu m’fais passer à autre chose, parce que j’sais que c’est pas toi le meurtrier. J’t’ai détesté pour rien. Je te haïssais tellement, si tu savais. Là sachant que son meilleur ami ne l’a pas tuée, tu sais pas comment ça me soulage. Ça te soulage oui, mais ça te fait chier en même temps d’avoir dépenser de l’énergie à vouloir sa mort, alors qu’il y était pour rien. Qu’il était simplement la victime d’un plan diabolique contre lui. Alors oui, tu allais pouvoir passer à autre chose et qui sait, trouvé la personne qui t’aideras à passer par-dessus la mort de Sara. Non, elle ne la remplacera pas ni te la fera oublié. Sara est et restera la femme de ta vie et ça, la personne qui partagera ta vie devra l’accepter et comprendre ce que tu as traversé. Raphaël aussi allait pouvoir passer à autre chose et la trouver sa perle rare. Tu n’étais pas du tout inquiet pour son cas. Ce n’est pas parce qu’il a une telle réputation que tout le monde va le fuir comme la peste. La preuve, je suis là et même si tu ne devrais pas. Mais au fond de toi, tu sais qu’il n’est pas coupable et qu’il a certainement fait son possible pour la protéger. Ce n’est pas sa faut si Sara a décidé de prendre la voiture pour le suivre. Raphaël n’y est pour rien et tu devais le comprendre, comme lui, devait le comprendre également. Il y a une question qui te taraudait également. Tu n’arrivais pas à te résoudre que Raphaël ne t’intéressait pas et ça te faisait chier. Est-ce qu’il croyait en l’amour ? C’était la question qui allait sans nulle aucun doute faire en sorte que tu t’acharnes à être cette personne qui lui redonneras le sourire et le faire rire. Cette personne qui pourra le caresser et l’embrasser lorsqu’elle en aura envie. Vous avez un peu vécu la même chose, après tout. Bon, tu parles comme si tu étais amoureux de lui, ce qui n’est pas le cas, mais te rapprocher de Raphaël, est au risque de te répéter encore et encore, ce que Sara voulait. Alors ce que Sara veut, Sara obtient. « J’y ai cru.. Maintenant je n’y crois plus. » Okay ! Au moins, cela avait le mérite d’être clair. Ça ne servait à rien de continuer quoi que ce soit avec lui. Tu allais devoir te satisfaire d’une simple baise. « Peut-être qu'un jour je changerai d'avis et que comme tu dis je rencontrerai cette personne qui changera tout dans ma vie, mais pour l'instant.. J'sais pas c'est pas.. Enfin bref. » Tu hochas simplement la tête. Il n’était pas enclin à discuter et encore moins d’un sujet aussi sérieux. Alors pourquoi ne pas lui offrir ce qu’il allait sans doute, enfin tu l’espères voir ? C’était tout ce que tu étais capable de faire de toute façon. Mieux valait laisser tomber ce que tu avais en tête, surtout si c’était pour te prendre un vent monumental. Ça ne servait pas à grand-chose, l’entendre parler. « Toi t'y crois ? » Tu restas silencieux plusieurs secondes le regardant, comme si tu cherchais à lui faire comprendre ce que tu pensais au fond de toi. Au bout d’un certain temps, après avoir réfléchi convenablement à cette question, tu pris la parole. « Oui et non. Oui, parce que j’aime ressentir cet émotion me traverser lorsque je vois la personne aimer. J’aime les papillons qui s’agitent dans mon estomac… C’est niais, je l’avoue, mais c’est tellement un beau sentiment. Non… parce que je ne serai jamais capable de remplacé Sara et l’amour au final est une perte de temps, puisqu’elle finit toujours par vous faire souffrir. Et j’veux plus souffrir Raph. » C’est pour ça que tu te contentait que des histoires sans lendemain. Il n’y avait rien de mieux. Si tu revenais en couple un jour, c’est que la personne qui fera battre ton cœur aura réussi à transpercer ta carapace et qu’elle aura également réussi à se faufiler pour cicatriser la blessure causée par le décès de cette femme que t’aime toujours autant. Là toute suite, ce que tu voulais était de le baiser une nouvelle fois. Mais ne voulant pas être trop pressant, tu lui demandas ce qu’il voulait, sachant très bien que vous alliez encore une fois succomber à la tentation tôt ou tard, c’était une promesse. « Avoues-le que t’as envie de m’entendre crier à nouveau.. Ta proposition est assez alléchante.. » Ton corps se crispa lorsqu’il rapprocha sa tête de la tienne. Et tu passas même très près de le repousser lorsqu’il lécha ta lèvre, mais ne le fit pas. Il n’allait pas t’embrasser, tu n’avais rien à craindre. Tu pouvais respirer et te laisser aller. « Oh mais merde ! Ça parait tant que ça ? » Dis-tu faussement offusqué, tout en commença à lui sourire. Ce qui te donna une excuse pour reculer ton visage. Tu te sentais mieux. Et si tu l’embrassais un jour, c’est qu’il y aura quelque chose qui se cache sous ce genre. « Dis-moi ! À quoi vas-tu penser pour l’oublier ? » Tu te mis à sourire narquoisement en haussant un sourcil. Ce n’était pas ainsi que tu allais réussir à l’oublier et même que tu l’avais bien en tête. Tu n’attendis pas à deux fois que tu fis entrer ta main sous son boxer et te mis à caresser son sexe de façon très suggestive. « J’ai pas envie de l’oublier et mon cul non plus. J’veux bien qu’ils fassent connaissance une deuxième fois, mais plus intensément, tu vois ? » Il n’était tout de même pas assez crétin pour ne pas voir ce que tu voulais de lui, si ? Il avait eu droit à sa séance de baise intense, c’était ton tour, voilà. « C’est peut-être moi qui va le crier ton nom… Tu verras j’en ai une puissante. » Oui peut-être, parce que pour ça, il allait devoir te prouver qu’il en a véritablement dans le pantalon et qu’il est capable de te faire voir des étoiles. Même si en vérité, tu n’en doutais pas une seule seconde. Tu commenças donc à activer tes mouvements de mains de plus en plus rapidement et entra ton autre main dans ton propre boxer, pour commencer à te caresser toi aussi. Était-ce de la provocation ? Pas du tout, ce n’était pas l’effet que tu recherchais à lui donner, mais plus… Tu voulais l’excité… Et tu y arriveras, c’est certain.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Dim 6 Nov - 22:42


Malaël

catch & Release



Je ne comprends comment, moi je peux l’aider à passer à autre chose, surtout pas en ce qui concerne la mort de Sara. Au risques de me répéter, c’est un peu de ma faute tout ça même si je ne l’ai pas tuer. J’aurais dû faire bien des choses avant de monter dans cette voiture et pourtant j’ai été con. Pas besoin de dire à quel points les remords sont encrés en moi. Pas de besoin de préciser que je suis plus que conscient de lui avoir arracher une partie sa vie. Dans tout les cas, je trouve ça assez étranger puisque cela fait à peine quelques jours qu’on se reparle.  Reparle, le mot est bien gros. Ce n’était pas parce qu’on venait de coucher ensemble, là maintenant qu’on était de nouveau des amis. Bon, il est vrai que nous avions passé un grand pas, puisque encore une fois - saoul et je lui ai dis mon plus grand secret.  Peut-être que cela nous a rapprocher sans qu’on l’ait voulu. « Tu m’fais passer à autre chose, parce que j’sais que c’est pas toi le meurtrier. J’t’ai détesté pour rien. Je te haïssais tellement, si tu savais. Là sachant que son meilleur ami ne l’a pas tuée, tu sais pas comment ça me soulage. »  Je lui souris hochant doucement la tête nerveusement. « J’suis désolé.. J’aurais peut-être dû te le dire plus tôt. »  Je me pinçai les lèvres. Oui, j’aurais dû lui dire plus tôt mais j’étais tenu au silence pour la maudite carrière sportive de William. C’était ça où il arrivait un truc à mon père. Les menaces ont été fortes,  bien assez pour me faire réfléchir et prendre le blâme finalement. « En même temps .. J’savais pas comment en parler, puis j’crois pas qu’à ce moment là tu m’aurais cru. » Continuai en regrettant amèrement d’avoir fermé ma gueule. Peut-être que si j’avais tout raconté comme il se le devait, je n’aurais jamais fais de prison. « Tu m’en voulais et j’savais pas comment t’approcher.. Déjà que je m’en voulais aussi. J’étais même pas certain de ce que j’aurais pu dire en plus. » Ce n’est qu’après quelques jours de réveil que je me suis souvenu de tout. Lors de ma déclaration aux policiers il n’y avait rien de bien clair, puis justement ces cons s’en sont servit pour me faire chanter et me menacer.

Mal à l’aise, je laissai mes yeux rivés sur le siège en face de moi. Je venais de disparaitre dans mes pensées. Bien que sa réponse me fit revenir rapidement.  « Oui et non. Oui, parce que j’aime ressentir cet émotion me traverser lorsque je vois la personne aimer. J’aime les papillons qui s’agitent dans mon estomac… C’est niais, je l’avoue, mais c’est tellement un beau sentiment. Non… parce que je ne serai jamais capable de remplacé Sara et l’amour au final est une perte de temps, puisqu’elle finit toujours par vous faire souffrir. Et j’veux plus souffrir Raph. » J’enfilai mon chandail, puis je me retournai vers lui. J'ai cette folle impression de me voir en lui. Il est brisé autant sinon plus que moi avec Anthony. Ses paroles me font penser à moi. J'ai peur aussi de m'attacher. J'ai peur qu'on arrache mon coeur de ma poitrine une nouvelle fois. J'ai peur de souffrir. Oui, moi Raphaël j'Ai peur de ce que l'amour peut avoir comme effet sur moi. J'ai peur de ce qu'elle peut faire. « J’ai l’impression de m’entendre parler .. J’ai souffert moi aussi et je suis retissant à l’idée que cela pourrait m’arriver de nouveau. Je suis certain que tu la trouvera toi aussi cette personne qui te fera avoir de nouveau des papillons dans le ventre. » Dis-je en lui souriant doucement. S’il le croyait pour moi, il n’y avait de raison que lui ne se trouve pas une personne avec qui il pourra passer sa vie, non ? Après tout, Malek il est le genre de gars que tout le monde veut sa vie. Le genre de petit-ami parfait que toute les filles veulent avoir dans leur vie. Du moins Sara elle en était convaincu si lui ne l'était pas.




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Re: catch and release [MALAËL], Lun 7 Nov - 0:49


Malaël

catch & Release



T’en voulais pas de ses excuses. T’en voulais plus. Tout ce que tu voulais était de passer à autre chose et enfin aller de l’avant. Oui, celle que tu considérais comme étant a femme de ta vie, même si vous étiez très jeune, est décédée  subitement, tu ne pouvais rien y faire. Elle ne reviendra pas. Au risque de paraitre sans cœur, tu te devais de passer à autre chose et de donner ton cœur à quelqu’un d’autre. Certes, tu ne sais pas si tu allais être capable, ni comment ça allait prendre de temps, mais tu te devais d’essayer sans même savoir de qui il pourrait s’agir. « Ouais, c’est correct aussi. Mais tu vas devoir faire comme moi et te pardonner. Non, c’est pas facile, j’te l’accorde, mais va falloir, sinon tu seras jamais heureux. » Il va devoir comprendre qu’en fin du compte, ce n’est pas sa faute. Il n’aurait pas pu l’empêcher non plus, même en restant auprès d’elle. Puisque son heure était venue. Si elle n’avait pas trouvé la mort dans cet accident, elle l’aurait trouvé d’une autre façon. De plus, j’avais réussi à lui pardonner en si peu de temps après autant d’années de haine, pourquoi il n’en serait pas ainsi pour lui ? Je répondis finalement à sa question concernant l’amour en voulant rester le plus honnête possible. Il allait peut-être me trouver niais, mais c’est sans doute ce que je suis lorsque je suis amoureux. J’aime donner de petite attention à cette personne qui fait battre mon cœur, et rien n’y personne ne pourra en changer quoi que ce soit. « J’ai l’impression de m’entendre parler .. J’ai souffert moi aussi et je suis retissant à l’idée que cela pourrait m’arriver de nouveau. Je suis certain que tu la trouveras toi aussi cette personne qui te fera avoir de nouveau des papillons dans le ventre. » Tu soupiras, n’étant pas du tout d’accord avec sa réflexion mais tu décidas de ne pas argumenté et de laisser tout ça en suspens. Malencontreusement, tu avais encore besoin de lui pour faire passer ta soif de sexe. Cela aurait pu être n’importe qui, mais Raphaël était là, encore bien réveillé et surtout, il m’avait totalement éveillé mes sens. Il était un coup excellent, alors pourquoi aller voir ailleurs alors que j’ai tout ce qu’il me faut sous la main pour passer un bon moment ? Il sembla d’accord avec ton idée, puisqu’il s’approcha de toi alors que tu plaças tes deux mains dans vos boxers respectifs pour vous prodiguer des caresses. Il me fit rire avec sa remarque et je lui avouai ne pas avoir envie d’oublier quoi que ce soit, mais plutôt de connaitre autre chose. Tu continuas ces caresses pendant quelques minutes encore, jusqu’à ce qu’il te fasse arrêté tout geste, t’allongeant sur la banquette, avec ce sourire qui aurait pu faire revenir un mort à la vie. Il voulait te tuer, tu n’en voyais pas d’autre explication. « Mais j’y compte bien ! » Tu lui souris en retour avant de te mordiller la lèvre inférieure ne le lâchant pas du regard, désireux de voir ce qu’il allait faire de toi. Ce que tu allais devenir lors des prochaines minutes.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: catch and release [MALAËL],

Revenir en haut Aller en bas
 
catch and release [MALAËL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys
» [Sport ? ] Catch
» Catch extrem
» Fan de catch ?
» presantation de monster fan catch hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE MADE IT ! ::  :: ✻ MAGDALEN STREET-
Sauter vers: